Opont invite les candidats à un «calinda » !

0
491

top_front_picture

Le Conseil électoral provisoire annonce l’ouverture officielle de la campagne électorale pour la présidentielle du 9 septembre au 23 octobre 2015 et invite les candidats à un déjeuner de travail, le vendredi 11 septembre 2015, à l’hôtel El Rancho, à 9 h a.m. Cette invitation a l’allure d’un baptême de rat et que ce sont des chats qui seront non seulement les chefs d’orchestre et musiciens, mais les maitres de cérémonie.

En effet, dans un communiqué publié vendredi, 4 septembre le CEP de Martelly-Paul indique que conformément l’article 114 du décret électoral du 2 mars 2015, tous les candidats à la présidence peuvent commencer à se frotter les mains et aller se faire entendre par tout le monde jusqu’à ce que Washington par le truchement de leur ambassade à Port-au Prince nous dicte l’heureux gagnant.

Cependant le CEP n’a pas cessé de menacer les candidats sans honte, sans sentiments, sans décorum, sans prestige en leur faisant savoir, selon certains articles, que: « Les candidats et candidates, partis et groupements politiques peuvent utiliser tout moyen de communication collective pour exposer leur programme. Cependant, il leur est interdit d’apposer affiches, graffitis et autres, sur les clôtures, murs, portes des maisons privées, des édifices d’intérêt public (lieux de culte, écoles, hôpitaux, monuments historiques, etc.) sous réserve des sanctions prévues au présent décret. »

Il ajoute que : « les candidats et les candidates, les partis et groupements politiques, les médias d’État veilleront à utiliser des moyens de communication spécialisés, accessibles et adaptés aux personnes sourdes et aux non-voyants pour leur entière intégration et participation au processus électoral. »1

« Lors de réunions à caractère public, les candidats doivent, des fins de sécurité, aviser la Police nationale d’Haïti (PNH) quarante-huit heures à l’avance, en indiquant le lieu, le jour, la date, l’heure et la durée de la rencontre et pour éviter toute confrontation entre des groupes de sensibilités politiques différentes, les candidats, en accord avec la PNH, doivent veiller organiser leurs réunions à une distance d’au moins un kilomètre les unes des autres… »

Par ailleurs sur les 53 candidats qui devront participer aux sélections ; seulement 47 ont été présents au CEP pour valider la maquette des bulletins de vote. Les absents sont André Michel, Edmonde Supplice Beauzile, Antoine Joseph, Westner Polycarpe, Judy C. Roy, Vanel Durandus et Chavannes Jean-Baptiste.

Tout comme le sénateur Moise Jean-Charles et la lavalasienne Maryse Narcisse, Beauzile a certainement envoyé un courtier pour valider sa photo. Ce n’est pas une blague, mais c’est bien ce qu’a exprimé Maryse Narcisse au quotidien Le Nouvelliste « J’ai toujours dit, élections et mobilisation pour que le 25 octobre ne se passe pas de la même façon que le 9 août »

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY