La Force d’occupation « Minustah » en deuil !

0
513

bottom_front_pictureLe commandant brésilien de la force militaire d’occupation du pays, le Lieutenant Général José Luiz Jaborandy Jr., est mort comme l’a annoncé la Minustah d’une crise cardiaque pendant qu’il voyageait à bord d’un avion de Miami au Brésil, dans la soirée du dimanche 30 août 2015.

Cependant la Minustah n’a pas fait savoir pour quelle raison, Jaborandy allait au Brésil. Est ce pour raison de santé ou autre ?

C’est le deuxième commandant de cette force qui a trouvé la mort dans des conditions qui ne sont pas totalement claires. Nous faisons référence au général Bacellar Urano Texeira Da Matta, 58 ans, qui avait été retrouvé mort dans la matinée du 7 janvier 2006 dans ses appartements à l’hôtel Montana à Port-au-Prince. Selon la thèse officielle, le général se serait suicidé d’une balle à la tête.

Ce drame était intervenu à un moment où de plus en plus de secteurs de la bourgeoisie en Haïti critiquaient le travail de la force ONUsienne et de son chef, Juan Gabriel Valdès, en raison d’une insécurité croissante et qui avait contraint au report, pour la quatrième fois, des élections présidentielles et législatives. La force onusienne avait été accusée de «tolérance», voire de «complicité» envers certains groupes armés, du fait que ce général avait refusé de massacrer les habitants de Cité Soleil.

Il avait été même bruit que ce n’était pas un suicide ; mais bien d’un assassinat vu d’une situation de très grand stress que le général subissait pour rester fidèle au chapitre 6 de la Charte des Nations-Unies qui parle « de préserver la paix et non pas de l’imposer »2

Sont-ce les élections-sélections du 9 Août, au cours desquelles la Minustah avait pris une position totalement en retrait qui ont suscité cette crise cardiaque du général ?

De toute façon pour saluer le départ de cet agent international, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon envoyé ses mots de sympathie en ces termes … « Le Secrétaire général est reconnaissant au Général Jaborandy pour son leadership et son dévouement en faveur de la Paix. Il offre ses sincères condoléances à sa famille et au Gouvernement du Brésil pour cette perte tragique ».

L ’Ambassadrice américaine en Haïti, Pamela White n’a pas raté l’occasion de louanger le General brésilien : « C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la nouvelle de la mort du Lieutenant Général José Luiz Jaborandy Jr. […] Il était un supporter extrêmement important et efficace dans la coordination des efforts de la communauté internationale pour apporter la stabilité et le développement en Haïti. L’équipe de l’Ambassade des États-Unis, et moi personnellement, avions le plus grand estime pour le Général Jaborandy, sachant que nous pouvions compter sur lui pour solliciter des conseils salutaires et un ferme support dans le cadre de nos efforts conjoints. Sa mort est une grande perte pour le Brésil, pour Haïti, et pour moi personnellement. Nous présentons nos sincères condoléances aux Nations-Unies, qui ont perdu un grand leader, aux nombreux amis du Général Jaborandy à travers le monde, et surtout à sa famille, qui a subi ce choc terrible. Qu’il repose en Paix. »

Et la cheffe civile de la Minustah, Sandra Honoré, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti d’enchainer « Depuis sa prise de fonction, le 15 mars 2014, le Lieutenant Général Jaborandy Jr. a beaucoup travaillé pour consolider la sécurité en Haïti. Il va beaucoup manquer à tous ceux qui ont travaillé avec lui sans relâche et avec abnégation pour la stabilité d’Haïti ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY