Cité Soleil sous les armes de la BOID !

0
1040

bottom_front_pictureDu vendredi 16 au dimanche 18 Octobre, une vingtaine de personnes à Bois-Neuf dont deux femmes enceintes et un enfant de 10 ans sont tombées sous les balles des bandits légaux : Dézilène Molière, 26 ans, enceinte de 7 mois et Tita, également enceinte ; les cadavres de ces deux victimes ne sont toujours pas retrouvés parce que les hommes armés sont partis avec.

Les bandits venus de Boston et de Projet Drouillard ont incendié des véhicules et des motocyclettes. Ils ont mis le feu dans plus d’une dizaine de maisons. Ils volent et pillent les boutiques des petits commerçants. Ils sont armés en plus d’armes à feu, de couteaux, de piques, de haches. Les habitants du grand bidonville du pays, notamment, ceux des quartiers : Belecourt, Bois-neuf, Drouillard et Wharf-Jérémie ne peuvent pas résister sous les balles assassines.

Le 2 Octobre dernier, des hommes habillés tout de bleu semblables aux anciens Volontaires de la Sécurité Nationale VSN de Duvalier ont procédé à l’arrestation arbitraire et illégale d’une dizaine de jeunes Belecourt, parmi eux un agent de sécurité répondant au nom de Natanaël Tham. Son père, Tham Natan qui vit dans la Cité depuis l’année 1983, exige la libération de son fils. « Ce qui se passe à Cité soleil, c’est du jamais vu. Des bandits armés ont fait irruption chez nous, ils ont tué, volé, pillé tout ce qui s’y trouve. Je vis à Cité Soleil depuis une trentaine d’années, là où mes enfants ont été élevés, ils ont toujours eu un comportement exemplaire. Et voil maintenant, l’un d’entre eux s’est vu arrêté injustement et placé sous les verrous, » a déclaré NathanTham.

Ce nouveau corps illégal est dénommé Brigade d’Opération d’Intervention Départementale (BOID)2

Des milliers de familles sont obligées d’abandonner leurs toits familiaux pour aller se réfugier ailleurs. Ils dénoncent le pouvoir Tètkale qui prend plaisir à approvisionner des bandits en armes par les représentants comme le nommé Vladimir Jean-Louis dit Vlad, candidat à la députation pour PHTK Cité Soleil et ses agents exécutifs intérimaires, Esaïe Bochard pour terroriser la population à des fins politiques.

L’ex-député de la circonscription de Cité Soleil, Almétis Junior Saint-Fleur a, ce lundi 19 octobre, fait des révélations concernant des actes d’insécurité qui se sont produits au cours du week-end, dans le plus grand bidonville de la capitale, mais aussi au niveau du Wharf Jérémie et de Fort Dimanche, non loin de la Cité. L’ancien parlementaire de Cité Soleil confirme avoir constaté de ses propres yeux, environ une vingtaine de morts, à Bois Neuf suite à l’intervention brutale des bandits légaux du pouvoir dans les quartiers de Drouillard et de Boston. Des milliers de familles de Cité Soleil sont actuellement aux abois.

D’autre part, dit l’ancien parlementaire, au niveau du Wharf Jérémie et de Fort Dimanche, dans le cadre des préparatifs visant à accueillir l’occupant du Palais national, Michel Joseph Martelly, à la commémoration de l’assassinat de Dessalines, le samedi 17 octobre, des agents de la PNH, notamment de la Brigade d’Opération et d’Intervention Départementale (BOID), auraient assassiné de nombreuses personnes qui s’apprêtaient la veille, à manifester contre la présence du Président.« Personnellement, j’ai constaté 15 corps sans vie après les exactions de ces dits policiers dans la communauté. On a retrouvé le corps de sept parmi ces victimes, dont un de mes petits frères. D’autres corps ont été livrés aux porcs », déclare Almétis Junior Saint-Fleur. Selon le député, l’assassinat de son petit frère serait lié à des commérages politiques. Selon certains observateurs, des cadavres ont été également emportés par la Police et les bandits légaux.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY