Martelly doit partir ! A bas Evans Paul !

0
522

1La situation qui se déroule actuellement dans le pays nous entraine à réfléchir sur la réponse à donner aux secteurs réactionnaires qui s’arrangent sous le diktat des forces occupantes à occuper le pouvoir pour assurer la continuité de leur politique antipopulaire. Dans cette conjoncture, il y a deux secteurs face à face luttant pour le contrôle de l’échiquier politique : d’une part une opposition pro-Martelly qui s’est manifestée après El Rancho, d’autre part un secteur qui ne cesse de demander le départ du régime.

Le premier secteur a signé un autre accord de sortie de crise avec Martelly le 29 décembre 2014. Il est formé de 20 partis dont les plus influents sont : la Fusion des sociaux démocrates, Inité, Kontra Pèp, ANSANM NOU FÓ, Renmen AYITI de Jean Henry CÉANT et Haïtiens pour Haïti. A ces partis, nous pouvons ajouter l’OPL et la direction du parti Fanmi Lavalas qui n’ont pas de divergence fondamentale avec Martelly. En effet, ces deux entités avaient bien exprimé que leur solution de sortie de crise passait par le départ de Lamothe et la réalisation d’élections honnêtes, crédibles et inclusives. En fait, ils ont été bien servis au remplacement de Lamothe par le GNbiste Evans Paul. Jean Claude Duvalier sera-t-il transféré

11L’autre secteur est celui qui par sa position catégorique ne cesse de demander le départ du régime. Sa position est légitime vu qu’elle représente la position des masses populaires exprimant leur ras le bol avec ce régime pourri et corrompu. On peut l’identifier par le MOPOD, le KOD, le PITIT Desalin et le MONOP une organisation de base de Fanmi Lavalas. Á ce compte, ces derniers doivent coûte que coûte s’organiser et même forcer Fanmi Lavalas à mettre fin à sa politique de double jeu pour se cantonner uniquement dans le camp populaire afin de le renforcer. Il ne suffit pas seulement d’accompagner les masses ; mais être partie prenante et acteur du changement avec les masses et pour les masses.

Vu le manque de coordination au niveau du secteur populaire pour offrir une alternative claire, les forces anti-changement ont tout leur temps pour manœuvrer en signant accord après accord. Il est temps que nous mettions de côté toutes nos divergences secondaires pour donner la priorité à ce qui nous unit.

Jean Claude Duvalier sera-t-il transféré1er Janvier 2015: 211 ans de résistance populaire !

Jean Claude Duvalier sera-t-il transféréL’accord tripartite du 29 décembre est inconstitutionnel

Il ne faut pas laisser à Martelly et à Evans Paul le loisir et le temps de s’organiser. Nous devons continuer à remplir davantage les rues par la mobilisation en rejoignant les revendications des étudiants, des professeurs et des travailleurs etc. De plus, il est temps de dévoiler notre objectif dans cette lutte face au régime en place. C’est dans cette vision que la Coordination Dessalines (KOD) propose un programme minimum pour une transition démocratique et même une formule de gouvernement qui doit remplacer le couple GNBiste Michel Martelly-Evans Paul.

KOD propose un Exécutif de transition formé d’un juge honnête de la Cour de cassation validé et agréé par le peuple, et assisté d’un conseil d’État formé des 10 sénateurs restant au Parlement.

Les éléments d’un programme minimum:

1) Rétablissement de la Constitution de 1987, tout en programmant une date pour une assemblée constituante.

2) Annulation de l’arrêté présidentiel faisant du centre de ville de Port-au-Prince une zone d’utilité publique.

3) Annulation de l’arrêté présidentiel de dépossession des paysans de l’Île à Vache.

4) Annulation de l’arrêté présidentiel sur le Fond national de l’éducation, annulation des prélèvements illégaux sur les transferts des haïtiens vivant à l’étranger et sur les appels entrants en Haïti.

5) Audit de la gestion des fonds du programme Petro-Caribe 2012-2014.

6) Audit des fonds sur les prélèvements illégaux sur les transferts et les appels entrants dès sa création en juin 2011 jusqu’à aujourd’hui.

7) Rétablissement de la subvention de l’État sur les produits pétroliers et baisse du prix du carburant à la pompe déjà à la baisse sur le marché international, baisse du prix du transport en commun.

8) Rétablissement du programme de stage des étudiants finissants de la Faculté de médecine à l’Hôpital Général d’Haïti.

9) Reconduction du budget 2011-2012 et annulation de toute augmentation d’impôts de 2012 à 2015.

10) Réouverture du port des Gonaïves au commerce extérieur.

11) Réclamation de dédommagement pour les victimes du choléra.

12) Retrait immédiat des soldats et de la police de la MINUSTAH, dans un délai de trois mois.

13) Annulation de tous les “memorandums of understanding”, toutes les autorisations sur les prélèvements d’échantillon des produits miniers et minéraux.

14) Annulation du Conseil supérieur des salaires, et rétablissement de la loi sur le salaire minimum avec toutes les augmentations prévues par cette loi.

15) Révocation immédiate de tous les agents exécutifs intérimaires, audit immédiat de leur administration par la Cour des comptes.

16) Annulation de toutes les nominations dans l’administration publique de Juin 2011 à Janvier 2015, exception des nominations dans l’enseignement public.

17) Le CSPJ doit réviser toutes les nominations au sein de l’appareil judiciaire faites par le ministère de la Justice.

18) L’Organisation des élections générales dans 3 à 6 mois, avec la formation d’un CEP conformément à l’article 289 de la Constitution de 1987.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY