L’Argentine se retire de l’occupation d’Haïti !

0
563

L’Argentine se retire de l’occupation d’Haïti !Par Marie Laurette Numa

2

Il était temps que certains pays latinos américains ayant une vision progressiste comme celle de la présidente Christina Kirchner comprennent le sens de la présence de cette humiliante et honteuse force d’occupation prétendant être de stabilisation en Haïti. Force que les Etats-Unis utilisaient pour faire son travail en Haïti en lieu et place des soldats Yankees.

C’est une chose extrêmement grave, de constater que des militaires des pays frères latinos tels que la Bolivie, l’Equateur et l’Argentine aient accepté de se prêter la propagande ou aux diktats des Etats-Unis pour occuper Haïti et satisfaire les intérêts des multinationales, sous couverture de l’ONU.

C’est ainsi que, suite à la déclaration finale du Sommet des peuples qui a eu lieu à Panama les 9, 10 et 11 avril 2015 dernier, dont une résolution avait exigé le retrait immédiat des troupes d’occupation de la Minustah en Haïti, le gouvernement argentin finalement s’est déj arrangé pour se soumettre à cette exigence, un processus qui prendra fin au mois de mai prochain.

En effet, le contingent Argentin de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti stationné aux Gonaïves, s’apprête à quitter définitivement Haïti. Un total de 431 soldats de la paix du 20e bataillon argentin (ARGBATT) a participé à une cérémonie d’adieu officielle dans la ville de Gonaïves en présence de Sandra Honoré Cheffe civile de la Minustah elle-même, Représentante du Secrétaire général des Nations Unies, de l’Ambassadeur de l’Argentine en Haïti, Alejandro Guillermo del Mundo Escobal, du secrétaire de la coordination de l’aide militaire au ministère argentin de la Défense, Pedro Roberto Corti, du Commissaire Serge Therriault de la Police Nationale d’Haïti (PNH), ainsi que de Berson Soljour, Directeur départemental de la PNH.

22Au cours de cette cérémonie, la Minustah a rappelé que « depuis sa première rotation, pas moins de 8,560 soldats de la Paix de l’Argentine ont participé à la Minustah, y compris plus de 200 femmes ». Outre les patrouilles, le contingent sud-américain aux Gonaïves, fournissait de l’eau et de l’assistance médicale aux orphelinats et aux habitants des communes reculées du département de l’Artibonite (Nord-Ouest). Les soldats du contingent argentin stationné aux Gonaïves se joindront aux 47 autres de l’aviation, stationnés à Port-au-Prince qui vont également terminer leur mission et qui retourneront en Argentine au cours de deux ou trois prochaines semaines.

Nous espérons que les autres pays latinos américains encore partie prenante de ce processus de la honte suivent les traces du gouvernement argentin pour ne plus jamais prendre au sérieux à l’avenir les propagandes impérialistes, et pour ne plus trahir les principes de non-ingérence dans les affaires internes d’aucun autre pays. Surtout quand ces pays ne sont eux- mêmes pas l’abri des menées imp érialistes, d’autant qu’ils sont presque dans la même situation que nous autres.

Nous profitons de ce moment pour saluer les gouvernements cubain et vénézuélien qui n’ont jamais cessé d’aider Haïti selon leur capacité soit au niveau de la santé, soit à travers le programme de Petro Caribe, mais qui n’ont eu aucune force militaire au service des intérêts impérialistes dans le pays de Dessalines.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY