Scandale de drogue dans la rade de Port-au-Prince !

0
645

2

La semaine dernière, un navire en provenance de la Colombie, transportant du sucre et des produits narcotiques, mouillé dans la rade de Port-au-Prince (Wharf de Jérémie), a été intercepté par la police haïtienne. Selon le porte parole de la PNH, Garry Desrosier, le vaisseau qui se trouve actuellement sous le contrôle de la police, doit être entièrement perquisitionné et « c’est certain que la fouille prendra du temps », a expliqué l’inspecteur Desrosiers.

Le personnel marin incluant les membres d’équipage, n’est pas autorisé à quitter le bateau. Alors que le capitaine du vaisseau, arguait avoir transporté du sucre, mais c’est tout autrement, puisqu’en réalité, il contient plusieurs kilogrammes de cocaïnes et d’héroïnes. Les produits narcotiques dont plusieurs kilogrammes de cocaïnes et 18 kilogrammes d’héroïnes ont été confisqués par la police de Port-au-Prince, a fait savoir l’autorité policière. « En ce qui concerne cette affaire, le BLTS s’est astreint de lancer une vague opération de chasse après quiconque serait le propriétaire de ce navire contrebandier. Actuellement, la police a entamé de le fouiller de fond en comble. Les produits stupéfiants se trouvaient enfouis entre les milliers de tonne de sucre ; ce qui explique déjà les difficultés de cette opération. Il y a de la surveillance stricte à l’égard du personnel qui est gardé prisonnier dans le navire… », a précisé le porte parole.

La fouille du navire Manzanares, battant pavillon panaméen, se poursuit à quai, dans les installations communément appelées « Wharf Mevs », entre le vieux wharf de cabotage de Cité Soleil et le chantier où l’Etat reconstruit le wharf de Jérémie et d’autres infrastructures.

Par ailleurs, qu’au cours de la période allant du 10 Mars 2015 à aujourd’hui, la police a procédé à la saisie de 3 véhicules, de 23.7 kilogrammes de marijuana, de 1083.5 kg de cocaïne, de 13.10 kg d’héroïne et d’une arme à feu. Neuf cas de vol ont été enregistrés tout en précisant la mise aux arrêts de 55 individus pour leur implication présumée des cas de vol, de viol, de trafique illicite de stupéfiant, d’enlèvement et de séquestration a fait savoir le porte parole de la PNH, Garry Desrosier.

Enfin, tout n’est que parodie, bouffonnerie, scénario fallacieux et démagogique. Police Nationale d’Haïti, subordonnée du ministre de la justice ou de la justice haïtienne, traqueuse de trafiquants de drogue? Soyons sérieux… Et, que dire de l’actuel ministre de la justice, dans son projet d’opération coup de poing ? Fameux et surprenant résultat du projet : Le vendredi 17 Avril 2015 dernier, son juge d’instruction, Lamarre Bélizaire, agissant dans l’ombre du pouvoir des bandits légaux Tètkale Kaletèt, a délibéré en faveur des deux co-fondateurs et associés du gang Galil, deux kidnappeurs, deux criminels notoires en occurrence Sonson Lafamilia et Rénel Nelfort alias Rénel Le récif. Quelle bouffonnerie ? Quelle Justice ?

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY