Kempès Sanon serait-il au service du pouvoir ?

3
155
La Direction centrale de la police judiciaire n’a rien dévoilé sur les occupants des 4 voitures qui revenaient du Bel-air

Le lundi 15 janvier 2024, alors que des rumeurs circulaient sur la rentrée de l’ex-commissaire et chef rebelle Guy Philippe à Port-au-Prince pour mettre un peu de l’huile dans le moteur de la mobilisation dans la capitale, des véhicules officiels suspects ont été repérés dans le quartier du Bel-Air où fonctionne actuellement le chef de gang Kempès Sanon, un évadé de prison, allié authentique du pouvoir en place.

Pour l’histoire, il faut rappeler que les acteurs au pouvoir maintenant avaient pris plaisir à accuser l’ancien régime de collaborer avec les gangs.

Lors de chaque assassinat, l’opposition avait vite fait d’inculper le pouvoir d’alors et pourtant les crimes ont été bien de leur part.

Une manifestation organisée par le groupe Fantôme 509 dans les rues de Port-au-Prince, Haïti

Le chef de gang bien connu Vitelhomme Innocent sans crier gare avait énuméré tous les membres du gouvernement actuel qui ont collaboré avec lui dans la mise sur pied du groupe Fantôme  509 qui saccageait la population et les activités gouvernementales sous prétexte de revendication syndicale des policiers.

Kempès Sanon un évadé de prison, chef de gang criminel au Bel-Air

L’ancien magistrat de Port-au-Prince Youry Chevry qui a fui le pays pour la République Dominicaine, jusqu’à ce que la DCPJ ait retrouvé qu’il était une des têtes pensantes du groupe Fantôme 509, bras armé de l’organisation politique dénommé Secteur Démocratique populaire dont faisaient partie le porte-parole André Michel, Antonio Cheramy, Rony Colin, Nènèl Cassy, Dr Schiller Louidor,  Marjory Michel, Ricard Pierre et tant d’autres.

Ainsi les 4 voitures ont été interceptées dans le quartier de Bel-Air, par les policiers de la Brigade d’opération d’intervention Départementale (Boid). Un policier et deux autres individus ont été arrêtés et un conducteur a eu le temps de s’échapper avec la clé d’un véhicule qui a été remorqué et se trouve présentement garé au commissariat de la police de Port-au-Prince.

La Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) n’a jusqu’à présent rien dévoilé sur ces voitures  portant des plaques d’immatriculation officielles du service de l’État, respectivement SE-00320, OF-00125,  IT-00100 et TP-13500.

L’ancien magistrat de Port-au-Prince Youry Chevry

Selon des riverains de Bel-air  les véhicules transportaient de l’argent et des armes pour que les troupes de Sanon puissent combattre les partisans ou toutes  personnes soutenant ouvertement  le mouvement de Guy Philippe d’accompagner les masses populaires dans leurs revendications contre le pouvoir.

C’est une preuve de plus de l’implication de l’ancienne opposition actuellement au pouvoir avec les gangs dont G-pèp de Gabriel et Kraze baryè de Vitelhomme, sans oublier Izo de Village de Dieu et Ti Lapli.

 

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here