5 juillet : le Vénézuéla fête ses 211 ans d’indépendance

0
52
Buste de Simon Bolivar

Moun ki swe pou ou

Se pou li ou chanje chemiz

Pwovèb Lakay

 

 1er janvier 1804 : date de l’indépendance d’Haïti. Pas moins de 7 années après la libération d’Haïti du joug de l’esclavage imposé par les chrétiens de la féroce France au nom des dieux d’Israël, le Venezuela a arraché la sienne le 5 juillet 1811. Mais dans ce cas précis,  ce fut pour le malheur de la couronne d’Espagne. En effet, c’est plus que notoire que l’indépendance du Venezuela désigne en réalité le processus d’émancipation élaboré entre 1810 et 1830 qui visait à rompre les liens coloniaux existant entre ce pays et l’Empire espagnol. Cette noble démarche traduit de façon pratique la ferme détermination de Simon Bolivar de permettre à son pays de s’affirmer comme entité politique à part entière. Celle-ci est proclamée conjointement avec d’autres pays de l’Amérique, qui ont obtenu leur indépendance, dans le contexte des guerres d’indépendance en Amérique du Sud. Parmi les facteurs les plus influents on met souvent mis en évidence la volonté de pouvoir des créoles qui disposaient d’un statut social et économique mais pas politique.

Ce fut en la résidence de l’ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela à Morne Brun dans les hauteurs de Pétion-Ville que le diplomate de ce pays frère a reçu les convives à une célébration de cet anniversaire. Plusieurs des homologues de Monsieur Pedro Antonio Canino Gonzales Caninion ont répondu à cet appel en vue de réhausser l’éclat de la commémoration du 211e anniversaire de cette déclaration d’indépendance. Etaient aussi du nombre des convives des membres du Gouvernement de facto haïtien. L’ex-sénateur et ex-candidat à la présidence de la République, Monsieur Moise Jean Charles y était aussi. Suite aux hymnes nationaux des deux pays, ce fut l’offrande florale au buste de Simon Bolivar par l’Ambassadeur du Vénézuéla en personne. Puis, le 1er secrétaire de l’Ambassade du Venezuela a introduit la Ministre du Tourisme. Monsieur Alberto Torres a parlé dans les moindres détails de la riche carrière de Madame Luz Kuria Cassandra François qui représentait aussi le Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes.

Certaines personnalités politiques haïtiennes et vénézuéliennes

«  Le 5 juillet marque la fête Nationale de la République Bolivarienne du Venezuela qui reste et demeure une date emblématique dans les annales de la lutte des peuples pour leur libération », a dit la ministre du Tourisme. A cet effet, il convient de saluer les prouesses de Simon Bolivar sans oublier Francisco de Miranda et les autres héros qui ont été les premiers dirigeants à avoir mené la bataille pour donner naissance au Panaméricanisme qui a constitué les bases de l’émancipation politique des peuples de l’Amérique.

La révolution du 5 juillet participe dans la même veine que celle du 1er janvier 1804 en Haïti. En fonction de leur histoire commune, nos deux pays resteront à jamais solidaires dans leur lutte pour l’émancipation de leur peuple. Ainsi fut l’idéal des pères fondateurs de ces deux patries.   ».

L’Ambassadeur du Vénézuéla en Haïti Monsieur Pedro Antonio Canino Gonzales Caninion, d’entrée de jeu a rappelé l’indispensable élan de solidarité dont a fait montre le Président Pétion envers la lutte du Peuple du Venezuela. Cette solidarité s’est manifestée d’une façon pratique à travers les armes, les hommes et les munitions fournis à Simon Bolivar pour mener la lutte de la libération contre la couronne espagnole.  « Il nous revient le plaisir de célébrer ce 5 juillet 2022 comme étant le jour le plus important pour le peuple Vénézuélien. Haïti et le Venezuela, sont deux peuples frères et ce pour toujours et à jamais. Aujourd’hui le 5 juillet 2022, nous sommes heureux de célébrer les 211 ans de la signature de l’acte de l’indépendance du Venezuela grâce à la solidarité indéfectible de nos frères Haïtiens » qui à l’époque n’ont rien marchandé à leurs frères vénézuéliens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here