Sur la situation internationale

Pour comprendre ce qui se passe actuellement dans le Monde, commençons par regarder de plus près ce qui se passe dans mon pays d’origine, Ayiti (Haïti).

0
183
Ayiti fait face, depuis le 22 Août 1791 (date de l’Insurrection Générale des Esclaves de Saint-Domingue) à la guerre, tantôt de haute, tantôt de basse intensité, que mène contre elle et contre la Liberté une Association des Pires Malfaiteurs Internationaux

Ayiti a fait face à la destruction, arrivée actuellement à son stade terminal ou presque, de son écologie. Ces dernières années, une dictature de fer et son héritage multiforme ont conduit à la destruction de tout ce qui lui restait de structures sociales, économiques, politiques, religieuses et administratives. En ce mois de Juin 2022, nous en sommes maintenant, du fait d’une inondation d’armes de guerre, d’une absence pratiquement totale d’emplois, et de la monopolisation de ce qui reste des sources de richesse nationales par une alliance infernale de super-riches nationaux et internationaux, dont le seul Dieu est le dollar vert et Washington, D.C. le Prophète, à la destruction accélérée des bases essentielles de la vie matérielle et spirituelle de son peuple – à la destruction de la Nation et du peuple qui portèrent les premiers la revendication fondamentale de l’Humanité Souffrante, la Liberté, l’Égalité et la Fraternité de toutes et de tous les membres de l’espèce  mal-nommée Homo Sapiens Sapiens.

Parce qu’il fallait, et parce qu’il faut encore, détruire toute trace et jusqu’au souvenir de ce Rêve Éveillé, Ayiti fait face, depuis le 22 Août 1791 (date de l’Insurrection Générale des Esclaves de Saint-Domingue) à la guerre, tantôt de haute, tantôt de basse intensité, que mène contre elle et contre la Liberté une Association des Pires Malfaiteurs Internationaux qui se puissent trouver sur cette planète d’affameurs et de massacreurs, la France au début, les États prétendument Unis d’Amérique ensuite, et maintenant tout cet Occident qui par imposture éhontée ose encore se proclamer Chrétien.

Il faut que cette Alliance Infernale détruise la plus grande partie de l’espèce humaine pour accumuler toujours plus de richesses, assassine la Beauté du Monde Entier pour bâtir de belles choses chez elle, au moyen d’un système essentiellement prédateur, massacreur, pillard, incendiaire et violeur, le Capital parvenu au dernier avatar de sa carrière exterminatrice, le Monopolisme Global Militarisé.

Ce qu’a subi et subit encore mon Ayiti Chérie, c’est ce qui pend au nez de tous les pays petits, moyens et grands qui se laissent prendre au piège d’une globalisation et d’une démocratisation qui ne sont que la globalisation de la faim et la démocratisation de l’oppression et de l’exploitation, pour la plus grande gloire des Requins de la Phynance Ravageuse de Wall Street et d’ailleurs.

Par haine viscérale de la Russie et des Russes (haine qui a certes des causes réelles) Volodimyr Zelensky a attelé la pauvre Ukraine au char qu’il croit triomphant de l’Empire Occidental. Sa haine viscérale le conduit à s’éviscérer lui-même, et à éviscérer 44 millions d’êtres humains qui n’avaient nul besoin de cette indignité. En faisant de ses compatriotes la chair à canon d’une Amérique fort résolue à se battre jusqu’au dernier Ukrainien, en faisant de la politique avec ses tripes au lieu de sa tête, il n’est devenu pour l’Empire « du Bien » qu’un idiot utile – en Gaulois de Gaule, le Roi des Cons.

Et en fin de compte, de quoi s’agit-il ? Point besoin d’être Madame Soleil, ou Antoine Nan Gommiers pour le voir : la Russie et l’Afrique sont les deux principales sources inexploitées de matières premières stratégiques de cette planète saccagée par l’Auri Sacra Fames, la soif inextinguible de nouvelles richesses, du Capital dont la nature profonde n’est qu’accumulation par destruction. Il lui faut donc détruire l’État russe pour transformer la Russie en champ d’exploitaiton de ses grands monopoles, pour accumuler encore plus de richesses et passer ensuite à la destruction par les mêmes moyens de la Chine rivale – à la destruction en série de toutes les grandes puissances qui apparaissent, apparaitront ou risquent d’apparaitre (ce qui a été écrit noir sur blanc par les stratèges impériaux depuis longtemps), le capital ne pouvant survivre que dans l’expansion, du fait notamment de la baisse tendancielle du taux de profit (re : Le Capital, par un certain Karl Marx)…

Les minables qui dirigent les grands pays d’Europe (qui me font regretter le général de Gaulle : le grand machin, lui, savait au moins gueuler Merde quand il fallait!!!) ne peuvent pas voir ce qui crève les yeux : que leur seule chance est une Europe Unie et Indépendante de l’Atlantique à l’Oural, avec l’Allemagne et la Russie, dans l’oubli des querelles de famille – laisser les morts enterrer les morts, et passer à autre chose, un socialisme démocratique par exemple.

Pour l’instant, on est loin de compte. La connerie et la putasserie politiques semblent de nos jours les qualités humaines les mieux partagées, du moins au niveau des gouvernants qui se bousculent les uns les autres pour devenir le plus parfait laquais. C’est dégueulasse au sens sale.

Pour nous des pays du Sud, la domination du capitalisme global militarisé de Washington, de sa colonie britannique, et de ses néo-laquais d’Europe veut tout simplement dire ce qui se passe actuellement en Ayiti : l’anarchie, la violence généralisée, la mort sans phrases. C’est pour cette raison que même si Poutine et Xi ne sont pas des anges (et que dire des Faces d’Ange par chirurgie esthétique de Washington ???) nous devons nous appuyer sur eux, car ils sont les seuls à combattre, pour leurs propres raisons,  ce monde unipolaire qui en est arrivé au degré Zéro de la sottise prédatrice, car il tue l’air, l’eau, et la terre, sans pouvoir s’en empêcher, alors que même pour les plus riches des super-riches, l’émigration ailleurs, sur une autre planète, n’est qu’un songe creux.

Quand on est con, on est con. Quand on est encore plus con, on est gouvernant de grande puissance impérialiste…

P.S.– Dans la guerre actuelle, la stratégie Russe semble maintenant être de s’emparer des régions industrielles et minières de l’Ukraine, et de couper son accès à la Mer Noire et à la Mer d’Azov. Les conséquences pour la population Ukrainienne ne pourront être que terribles. En servant de troupe de choc à la guerre étatsunienne contre la Russie, Zelensky s’est fourré la tête la première dans ce que les militaires Français, pas toujours polis, appellent fort joliment un merdier. Et son peuple avec.

Il lui aurait sans doute fallu réfléchir…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here