Privert remplace Martelly !

0
638

Depuis l’Accord du 6 février conclu entre le président sortant Michel Joseph Martelly et les présidents des chambres du Parlement, Jocelerme Privert et Cholzer Chancy, il n’y avait aucun doute que le président provisoire serait Jocelerme Privert.

Le fait d’écarter la Cour de Cassation dans l’accord ne fut pas une simple affaire. Il s’agissait tout d’abord de trouver quelqu’un qui jouerait non seulement le rôle de pompier pour pacifier la rue comme le veulent les instances internationales ; mais aussi pour que d’un revers de main il réduise les forces de l’opposition plurielle particulièrement le G8.

Depuis le 7 février dernier, quand Martelly avait remis l’écharpe présidentielle à Privert, c’était la passation du pouvoir pour la continuité de la domination ; et tout le reste comme par exemple le vote au parlement que les naïfs ont qualifié de manifestation démocratique, n’était autre que mise en scène pour faire taire les récalcitrants et ouvrir la porte aux marchandages, aux négociations pour des postes ministériels.

Quel coup de théâtre avec un premier vote très serré au Sénat ! Privert en a obtenu 13 et Edgar Leblanc Fils 10. Du coté des députés, Privert en a obtenu 45 quand Leblanc en a eu 46. Il y a eu un vote blanc et pas un seul pour Dejean Bélizaire. La mission de L’oea

En un clin d’œil, le second tour allait tout changer en faveur du sénateur Privert puisqu’il récoltait 77 votes, Leblanc 33, et Bélizaire seulement 2 ; et un autre vote sur lequel le député a écrit : « merde ».

En fait, les parlementaires de la 50ème législature ont fait choix dans la nuit du 13 au 14 février 2016 de Jocelerme Privert comme remplaçant de Michel Martelly. «Le mandat du président provisoire est de 120 jours maximum à partir de la date de son installation. Le cas échéant, l’Assemblée nationale prendra les dispositions qui s’imposent.»

Depuis la prestation de serment de Martelly au mois de mai 2011, sans oublier ses principales dérives, qui peut nous énumérer une prise de position de Privert allant à l’encontre de ce régime, ou condamnant Martelly ? Il ne faut pas également oublier que Privert a été à coté de Martelly et de Chibly Langlois lors du fameux accord d’El Rancho.

En ce sens, tout a bien commencé pour les pays impérialistes. Comme en 1986 Namphy était le chouchou ; 30 ans plus tard, Privert va-t-il être le nouveau chouchou ?Voyant avec quelle rapidité, toute l’opposition, sauf quelques exceptions, est accourue au Palais National pour aller célébrer la victoire et quelle victoire si ce n’est celle du Core Groupe et des forces occupantes !

La prestation de serment de Jocelerme Privert le dimanche 14 février et la cérémonie d’installation au Palais national ne sont autres qu’un coup d’Etat à la démocratie et encore plus contre le peuple haïtien pour le condamner davantage à l’attentisme et l’empêcher de revendiquer ses droits au changement. Et c’est cela que tout le beau monde de la classe politique et bien sûr du monde diplomatique sont venus applaudir de sorte que le pays donne l’apparence d’une image calme et d’une atmosphère de paix afin que le bruit des manifestants sur le macadam ne dérange plus les grands patrons du pays.
Dans cette perspective, le peuple doit continuer à s’organiser pour finalement compter sur ses propres forces et non sur des candidats à la présidence, qui ne sont autres que des collabos qui n’ont qu’un seul objectif : « ôte-toi que je m’y mette » pour servir la cause des grandes puissances. Il n’y pas lieu de crier victoire car la présidence provisoire de Privert ne résoudra aucune des revendications populaires. Que le peuple ne lâche pas et continue de tenir mordicus la mobilisation pour obtenir le retrait total des occupants de l’ONU d’Haïti et la domination impériale sur le sol dessalinien. Le peuple est le seul garant de notre liberté et de notre souveraineté. Qu’il ne se laisse pas mener en bateau par les valets à la solde des nouveaux colons qui n’ont d’autres intérêts que les leurs propres.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY