Pleins Feux Sur : Darline Desca (Port-au-Prince – 1983)

0
364
Darline Desca

« Une voix emblématique »

Darline a pris naissance dans l’une des plus vibrantes émanations culturelles du territoire haïtien qu’est la zone du Bas-Peu-de-Chose. Qui a vu l’éclosion d’une kyrielle d’artistes, de groupes, aussi bien que de diverses vogues musicales. L’ayant inspirée dès l’enfance à devenir chantre. Malgré une aube précaire, avec l’absence d’une autorité masculine dans sa vie jusqu’à l’âge de dix ans. Lorsqu’elle aura finalement la bonne fortune de connaitre son père. Elle s’est tout de même appliquée à se donner des objectifs louables. En plus de l’art qui l’aide à s’équilibrer. Et le cas échéant, se façonner un style vocal ; entre diverses impressions. Au comble d’un cheminement qui l’a vu s’affirmer en vocaliste aspirante. Récursivement à ses études académiques dont elle a donné la primeur à l’obtention d’un degré en gestion à l’Université Quisqueya.

Pour subséquemment jeter son dévolu sur la musique. En s’attachant les services des moniteurs vocaux les plus qualifiés de la place. Dont la soprano Monette Léopold Alcin pour amplifier son registre. Lequel se veut être l’expression de résonances planétaires. Qui l’autorise à ausculter aussi bien les paramètres traditionnels locaux que les rythmes urbains caribbéens, tels : konpa, zouk, reggaie, dance-hall etc. Autant que les modules globaux engrangés : classique, pop, rnb, jazz, chansons de variétés françaises et anglaises font partie de son fichier. Qu’elle entend divulguer avec multiples parcelles, ce timbre emblématique dont elle tire son empreinte syncrétique. En 2009, elle lance le pavé dans la mare, en s’intronisant avec le clip ‘’ou bwase m’’, qui la catapulte dans le collimateur du milieu des spectacles.

Avec des prestations remarquées à :’’ Havane guitar night’’, ‘’Jazzy’s’’, ‘’Rendez-vous des artistes’’, ‘’Ayiti deploge’’ et autres venues de la ville ; lui permettant de cultiver une audience qui commence à prendre goût à ses fresques. Sur cette lancée, elle sort le morceau ‘’pa lage’’ qui est un cri de redressement contre la léthargie, après le drame du tremblement de terre de 2010. Distillant son phrasé expressif qui la met en parfaite communion avec son public. Puis, elle continue d’animer diverses performances sur demande et dans des endroits comme : ‘’Parc Historique de la Canne à Sucre’’, au ‘’Champ de Mars’’, ‘’La Réserve’’, ‘’Café des Arts’’, ‘’O Brasileino’’, ‘’Prese Kafe’’ etc. En plus d’entreprendre sa première tournée extérieure pour la Guadeloupe dans le cadre du spectacle de l’Archipel.

Puis, forte de la coopération des manitous comme Fabrice Rouzier, Boulo Valcourt, Keke Bélizaire, Sito Cavé, Dener Céide entre autres, elle s’emploie à accorder ses capacités de compositrice, arrangeuse, interprète et musicienne. En se montrant dans de vives explorations plurielles. Entre les multiples excursions explorées qui vont constituer le fond de son premier opus en solo : ‘’A plein temps’’. Contenant d’autres titres tels : ddsk, pik Makaya, fille des Caraïbes, m pa kyè (avec Roodboy), ou fè m, noël etc ; qui augurent autant de son éclat. En mettant le grappin dans de sublimes envolés vocales et de fantaisies interprétatives qui l’ont imposée comme la vedette féminine la plus en vue du sérail. Tout en la propulsant comme tête d’affiche dans les célébrations d’ici et d’ailleurs.

Dans ce même élan, la ‘’Fondation Haïti Jazz’’ a fait d’elle l’heureuse élue pour aller représenter le pays dans la compétition ’’All For One Caribbean’’ à la Martinique. Oú elle fut le récipiendaire du 3e prix. Une impulsion qui renforce sa course ascendante dans les avenues du music-hall. Que ce soit au pays, dans la diaspora et autres territoires étrangers ; qui sont tous à la renverse à l’écoute et l’observation de cette vedette patentée. Artiste boulimique, elle n’a jamais cessé de se réévaluer ; jusqu’à être rentière d’une résidence à Paris pour des cliniques vocales. Conséquemment, elle fait l’offrande de son second cd en solo : ‘’ Rendez-vous’’ ; comprenant des morceaux comme : rele, mennen m ale, feeling love, mwen ka ba w, fanm gason, anmwey, plante, outro etc.

Une œuvre qu’elle a surtout concoctée avec la collaboration de musiciens de divers horizons : Tunisie, Burkina Faso, France parmi d’autres. Toujours à la recherche de cette sonorité ‘’world beat’’ dont elle veut se faire l’apanage. Sans omettre une valeureuse impression en 2015 au ‘’Prix Découvertes RFI’’ dont elle a atteint la finale. Tout en continuant à sillonner le monde. En agrémentant de son éloquence et de sa flamboyance : Cuba, Guyane, Martinique, la Dominique, République Dominicaine, l’Europe, les Etats-Unis etc. Oú elle n’a jamais failli à sa tâche de se faire vivement acclamée. Jusqu’à ce que la crise du Covid soit venue mettre une sourdine à sa fulgurante trajectoire. Le temps de souffler un peu, en vue de mijoter d’autres merveilles succulentes à l’intention de son auditoire. A travers d’autres trouvailles comme ‘’lanmou mechan’’ avec Jbeats qui prouvent qu’elle n’a pas l’intention de se reposer sur ses lauriers.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here