Non aux impérialistes et à leurs agents de la classe politique !

2
627

Chaque jour apporte de nouvelles révélations. Tout ce que les puissances impérialistes disent officiellement ne correspondent pas forcément à ce qu’elles ont en réalité en tête. Il n’y a rien d’étonnant  à cela et ce n’est pas non plus une nouveauté. Puisque le bluff, sinon le mensonge est une arme politique à effet aussi terrifiant qu’une bombe atomique. Pour cela, il est nécessaire de dissiper les confusions qui font obstacle à la marche en avant de la lutte engagée des masses opprimées du pays.

La politique des grandes puissances à l’égard d’Haïti demeure la même aussi bien dans ses objectifs que dans ses moyens. La continuité dans le malheur est toujours assurée, car on retrouve toujours le traditionnel catalogue des sales coups à n’en plus finir. Ainsi, les foudres brandies aujourd’hui par les cerveaux capitalistes contre certains de leurs ex-agents ou ceux toujours en fonction qui ont joué et jouent encore un rôle capital et influent dans l’établissement et l’exécution de leurs stratégies politiques, n’ont d’autres motivations que de tromper les masses en lutte ou de retourner leur regard.

Cette toilette entreprise au sein de leur effectif de mercenaires locaux a surtout pour  objectif  et pour résultat non seulement d’anesthésier l’opinion nationale, d’empêcher le peuple de réfléchir sur la conjoncture politique et les perspectives d’avenir, mais aussi de cacher le véritable visage hideux de la domination impérialiste.

Soyons clairs, les pratiques barbares des puissances dominantes ne tiennent compte ni de la dignité ni du respect de la personne humaine. Elles prennent toujours leurs désirs ou leurs fantasmes pour des réalités tout en cherchant une noble justification à leurs agressions criminelles.

Le prétexte à l’heure actuelle est de justifier leur intervention étrangère comme une « lutte contre le terrorisme des gangs».

Le prétexte à l’heure actuelle est de justifier leur intervention étrangère comme une « lutte contre le terrorisme des gangs». Cela ne changera ni ne transformera rien au bénéfice de la majorité populaire. La classe ouvrière et les classes populaires n’ont rien à attendre de l’impérialisme et ses alliés dans la lutte contre l’insécurité. À regarder la dégradation de la situation, toutes ces années passées le montrent.

Les soi-disant sanctions contre l’ancien Président Michel Martelly, les ex-Premiers ministres Laurent Lamothe, Jean-Henry Céant, tout comme pour l’actuel et les anciens parlementaires Joseph Lambert, Youri Latortue, Gary Bodeau et autres sont, en fait, l’autre façade de l’ingérence impérialiste en Haïti. Une autre façon d’aveugler ou d’amadouer la population et en même temps de se rassurer que le couvercle qui tend à se soulever au-dessus de la marmite bouillonnante de mécontentements populaires reste en place.

Les diversions ou sanctions, camouflages ou diffamations, insulte inventée ou pas que les Etats-Unis et le Canada, au nom de la Communauté internationale, sont en train d’entreprendre contre leurs salauds de la classe politique haïtienne ne nous interpellent guère. Ce ne sont que des manipulations qui ne doivent pas ébranler les masses populaires.

Car en vérité ce sont les impérialistes qui organisent l’insécurité généralisée avec le soutien des acteurs locaux de la classe politique à leur solde pour faire plier le peuple. Il faut être naïf ou de mauvaise foi, voire par cécité ou par myopie politique pour ne pas savoir et comprendre que ces personnalités ont été les meilleurs auxiliaires de l’impérialisme dans le pays.

Alors, où est la victoire dont parlent certains individus en ce jeu mesquin de coquins ? Quel grossier et hypocrite prétexte !

N’est-on pas en droit de se questionner sur cette personne qui a eu le malin plaisir d’avancer une telle connerie ? N’est-elle pas partie prenante de ce complot propagandiste bien rodé pour redorer le blason des puissances exploiteuses discréditées aux yeux d’un peuple mobilisé réclamant unanimement la fin de son cauchemar, cette menace permanente d’intervention étrangère ou d’occupation militaire ?

Le triumvirat impérialiste — Canada, Etats-Unis, France — lutte incessamment et vigoureusement contre nos aspirations nationales, voilà ce qui devrait être les préoccupations des masses haïtiennes de façon à trouver la force nécessaire pour les mettre à la porte ainsi que leurs agents locaux de sorte que nous brisions une fois pour toute la spirale de l’effondrement social du pays que les capitalistes et leurs laquais des gouvernements de droite ou dits de gauche qui sont à leur service ont orchestré depuis des lustres.

Que les travailleurs ne soient pas dupes ! Ils n’ont rien à attendre, aucune faveur de qui que ce soit, ni des puissances impérialistes, ni de leurs fantoches de la classe politique. Ils sont tous des ennemis de la Révolution à laquelle aspirent les masses en souffrance. Les ouvriers ne doivent compter que sur leur propre action organisée pour neutraliser, écraser et mettre hors d’état de nuire ces réactionnaires. Le mouvement populaire ne doit pas céder aux cyniques maîtres-chanteurs. C’est sous cet angle qu’il faut examiner les mesures prises par les puissances colonialistes contre quelques vieux caciques corrompus de leur arsenal humain.

Accusations fausses ou réelles, qu’importe !

Rien ne changera… à moins que la mobilisation populaire unie contre les plans destructeurs des puissances exploiteuses n’ouvre la voie à la rupture effective, totale, définitive avec les institutions d’oppression et d’exploitation. Bref, la classe capitaliste !

Ouvriers, Travailleurs, Jeunes et moins jeunes du pays, préparons-nous lucidement, consciemment aux combats à venir. Et organisons-nous pour surmonter les obstacles de ceux qui veulent maintenir par tous les moyens le couvercle sur la marmite. A ce compte, seule la lutte des masses laborieuses pourrait faire la différence en faisant reculer les forces obscures au service des puissances impérialistes.

Aujourd’hui, la seule question qui doit être à l’ordre du jour pour  le peuple haïtien en lutte c’est : A bas les impérialistes ! A bas leurs complices de la classe politique ! À bas toute intervention impérialiste ! Vive une révolution nationaliste, d’orientation socialiste !

2 COMMENTS

  1. JUSTICE FOR HAITI,
    It is with this word that we are filing an international federal lawsuit before the International Court of Justice (ICJ) in Hague, over the assassination of the Haitian president on July 7, 2021 done by a group of 26 heavily-armed terrorists financed by the U.S Government. https://www.icj-cij.org/en For proper investigation of this crime we are putting under arrest the Presidential cabinet security, the opposition leaders and prosecute the prominent Haitian Mafia families for RICO charges. We demand the removal of the immunity of all foreign presidents and diplomats involved in this conspiracy to be on trial before the International Court of Justice in Hague, because Haiti is a victim of terrorism and an international plot organized by countries of the UN and the European Union. We also demand a deep investigation on Immigration Control Agents who let those terrorists get in so easily in our country to commit this state crime by assassinating the Haitian president, which is an act of war. We are taking legal action against these foreign countries until justice is done, specially against the U.S Government for trafficking guns of the Federal property to gangs in our country to destabilize our nation in order to promote an other American intervention in Haiti. Expel the UN soldiers from our territory for sex offenders and abuses on children, remove all embassies in our country who are threats to national security such as espionage, terrorism that led to the assassination of the president. This crime against Haiti has awakened us! And today we are once again than ever strongly united to get Justice for Haiti through the International Criminal Court (ICC) who can resolve the president’s death case and make all foreign countries involved in this serious international federal hate crime against Haiti pay for what they have done, and also without forgetting including the debt of 28 billion US dollars that France owed to Haiti, as we know of the Independence Debt.
    JUSTICE FOR HAITI THROUGH THE INTERNATIONAL COURT IN HAGUE !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here