Menace de mort contre un Petrochallenger: la justice est alertée

0
174
Frantzou Domerçant

Depuis trois mois, des voix s’élèvent au niveau de la société haïtienne, particulièrement au niveau de la jeunesse pour dénoncer un système de corruption qui s’installe au plus haut sommet de l’Etat. Lancé au départ par des hashtag sur l’internet, le mouvement petro Caribe dénommé petrochallenge n’aura pas mis trop de temps à sortir du virtuel pour passer au réel. Des banderoles dans les rues, des affiches flanquées par cette phrase devenue célèbre « kot kòb petro caribe a » (où est l’argent du fond petro caribe) et des manifestations qui rassemblent de plus en plus de gens acquis à la cause de la lutte contre la corruption en Haïti.

L’on n’aurait pas cru que ce mouvement, qui apparemment embrasse une juste cause, aurait des conséquences sur la vie des citoyens qui s’en font les porte-paroles. C’est que nous a fait comprendre l’un des petrochallenger que nous avons rencontré et qui nous a livré ses inquiétudes depuis la grande manifestation du 17 octobre 2018.

après la grande manifestation du 17 octobre 2018, plus précisément en date du 23 Octobre 2018, le citoyen Frantzou Domerçant, qui est l’un des fers de lance de ce mouvement, est menacé.

En effet, après cette grande manifestation, plus précisément en date du 23 Octobre 2018, le citoyen Frantzou Domerçant qui est l’un des fers de lance de ce mouvement est menacé. Il nous raconte que des hommes non identifiés à moto armés de 9 millimètres l’ont agressé physiquement et ont proféré des menaces de mort à son endroit en lui disant de prendre ses distances par rapport à ce mouvement sinon il risque d’y laisser sa peau.

Prenant au sérieux leurs menaces, ces hommes de mains sont allés jusqu’à ouvrir le feu sur la barrière principale de Frantzou Domerçant comme pour lui rappeler qu’ils sont prêts à mettre leur menace à exécution au cas où il n’entendrait pas lâcher l’affaire. Depuis ce jour, ce citoyen qui est marié et a un enfant en bas âge, et qui est engagé dans la lutte sur le gaspillage des fonds pétro caribe vit à couvert et il est difficile pour lui de vaquer à ses activités quotidiennes au risque de se faire assassiner par ces bandits.

Pour M. Frantzou, cette situation est anormale. Il croit qu’il a le droit de se positionner par rapport à ce qui se passe dans son pays sans préjudice de sa vie et celle des ses proches. Il fait appel aux autorités policières et judiciaires à qui il a déjà porté plainte de faire ce que de droit pour garantir sa sécurité car sa vie est en danger. Ce petrochallenger croit qu’il doit être libre de participer à la chose publique de son pays. C’est anormal qu’au 18ème siècle un citoyen ne peut pas s’exprimer librement sur ce qui se passe dans son pays croit-il, la liberté d’expression est garantie par la constitution haïtienne et par la déclaration universelle des droits de l’Homme. De plus, au tournant de ce siècle, beaucoup de pays essaient d’éradiquer tant soit peu la corruption dans leur système car elle est une entrave au développement politique, économique et social, il croit que plus que jamais Haïti doit emboîter le pas et ce mouvement est le meilleur moyen pour y parvenir.

Ce militant, quoique menacé, se dit prêt à continuer la lutte d’où qu’il puisse être car la génération future doit pouvoir espérer une vie meilleure. Il en appelle aussi aux organismes de défense des Droits Humains leur demandant de lui venir en aide car il croit que ces hommes qui  ont proféré ces menaces sont continuellement à ses trousses.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY