Vertières : les ouvriers manifesteront !

0
920
Le rendez-vous encore une fois est fixé pour le dimanche 18 novembre 2018. Tous unis contre les pétrovoleurs, contre Jovenel, contre l'impérialisme !

Une grande manifestation est annoncée pour le 18 novembre, jour du 215ème anniversaire de la bataille de Vertières, dans l’optique de continuer à exiger que la lumière soit faite sur les fonds de Petro Caribe, le départ de Jovenel Moise également pour d’autres et la fin de l’occupation du pays pour les progressistes anti-impérialistes.

En ce jour, les ouvriers de la sous-traitance particulièrement ont été motivés par leurs syndicats  dans une conférence de presse le lundi 12 novembre à participer activement à cette mobilisation visant tout bonnement le régime en place.

A gauche, le coordonnateur général du CNOHA, le syndicaliste Dominique Saint Eloi

Trois syndicats ont participé à cette conférence de presse. Il s’agit de la Centrale nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), le KOZPAM et le Respect des ouvriers haïtiens de la manufacture (ROHAM). Le coordonnateur général du CNOHA,  le syndicaliste Dominique Saint Eloi appelle les travailleurs, paysans, petits commerçants et tous ceux qui évoluent dans des conditions socio-économiques précaires à prendre part activement à la grande mobilisation citoyenne prévue le 18 novembre prochain dans la capitale et des villes de provinces pour que justice soit faite au pays et au peuple haïtien dans le cadre du dossier de dilapidation des fonds Petrocaribe.

Les ouvriers vont profiter de cette mobilisation pour continuer à demander que le salaire minimum soit de 1000 gourdes par jour

Saint Eloi accuse l’administration Moïse/Céant d’être complice des patrons qui refusent d’octroyer un salaire minimum décent  aux ouvriers qui vont profiter de cette mobilisation pour continuer à demander que le salaire minimum soit de 1000 gourdes par jour au lieu des 420 gourdes de misère exprimant clairement une exploitation criminelle que les patrons prennent plaisir à imposer aux employés.

Le syndicaliste Pierre Jean Robert a pour sa part exprimé son ras le bol au sujet de ce gouvernement en indiquant clairement son dégoût du système d’exploitation capitaliste qui ne garantit aucun droit fondamental aux travailleurs haïtiens.

Laurent Lamothe et Bill Clinton où est passé l’argent de la CIRH et du Petrocaribe ?

Le rendez-vous encore une fois est fixé pour le dimanche 18 novembre 2018. Tous unis contre les pétrovoleurs, contre Jovenel, contre l’impérialisme !

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY