Jean Henry Céant a fait le plein dans la continuité!

0
1084
Les grandes lignes de la feuille de route remises au Premier Ministre Jean-Henry Céant par Jovenel Moìse ne sont qu'une sorte de maquillage politique pour bafouer les masses populaires.

Deux mois après avoir été nommé pour remplacer Jack Guy Lafontant à la Primature, le notaire Jean-Henry Céant, après une longue mascarade théâtrale des comédiens de tout acabit présenté en deux séances a remporté le gros lot. Il a fait le plein dans la première séance de blagues et de rires ininterrompues à la chambre haute le vendredi 14 puis la seconde à la chambre basse le lendemain 15 septembre pour satisfaire les naïfs.

Le Premier ministre nommé et son cabinet ministériel au Parlement pour l’énoncé de sa politique générale

Le parlement croupion a bien rempli sa tâche quand au Sénat, ils ont été 21 sénateurs à voter pour ; 5 contre et 2 abstentions. A la Chambre des Députés, 84 députés ont voté pour, 5 contre et 4 abstentions de sorte que Céant continue légitimement et légalement d’imposer la politique corruptrice du PHTK.

L’installation de Jean-Henry Céant au Palais National

Les activités ont continué au Palais national le lundi 16 septembre pour l’investiture du Premier ministre issu du parti « Renmen Ayiti » Aimer Haïti et de ses ministres. Cette alliance du PHTK avec Renmen Ayiti n’est qu’un simple changement d’individus ; on a même pris le soin de conserver certains anciens ministres ; puisque le tout ne sera que pour renforcer davantage les engagements de Jovenel Moise dans le projet de la politique de la caravane de pillage. Il l’a si bien expliqué à Céant lors de son installation « J’ai fait choix de vous pour diriger le gouvernement en fonction de vos qualités humaines, votre amour pour Haïti, votre capacité à matérialiser mes engagements de campagne afin de répondre aux besoins du peuple. Je vous ai choisi parce que vous avez foi en l’avenir de la patrie »

Jovenel Moise et Jean-Henry Céant à la Primature

Voici les grandes lignes de la feuille de route du Premier Ministre une sorte de maquillage politique pour bafouer les masses populaires :

  • Trouver et signer avec le secteur privé des affaires un pacte pour l’emploi et la croissance inclusive ;
  • Trouver une solution durable à la question du salaire minimum ;
  • Permettre au pays d’avoir une assurance médicale universelle et obligatoire ;
  • Accélérer les travaux en cours dans le domaine des infrastructures (énergétique, agricoles, routières, hydrauliques, etc.) ;
  • Trouver le mécanisme financier approprié pour la construction des salles de classe manquantes afin que tous les enfants en âge scolaire rentrent à l’école dans de bonnes conditions et y restent ;
  • Encadrer et continuer les travaux entrepris dans le cadre de la réforme de l’Etat ;
  • Appliquer strictement l’arrêté sur la réduction du train de vie de l’Etat,
  • Prendre les mesures appropriées pour la résolution des crises sociales dans les quartiers;
  • Améliorer les conditions de travail des forces de sécurité et vous assurer que la nouvelle armée en construction soit mobilisée dans le vaste chantier de réhabilitation de l’environnement;
  • Renforcer les programmes sociaux ;
  • Faire le dépôt au parlement du projet de loi des finances 2018-2019 dans les meilleurs délais.
Les membres du cabinet ministériel de Jean-Henry Céant

En fait, toutes les puissances tutrices ont apporté leur appui à leur nouvel instrument de travail en Haïti. Ainsi, la cheffe de la Mission des Nations unies pour l’appui de la justice en Haïti (MINUJUSTH), Helen La Lime, applaudit l’arrivée de Me Jean Henry Céant à la tête du gouvernement. Les États-Unis ont pour leur part déclaré « qu’ils ont hâte de travailler avec le Premier ministre Jean Henry Céant et le nouveau gouvernement haïtien ». Même son de cloche de la part de l’Union Européenne.

Le cabinet ministériel de Moise/Céant est désormais passé de 18 à 21 ministres et 4 Secrétaires d’État qui vont faire leur beurre, c’est-à-dire de nouveaux riches sur le dos des masses défavorisées. Ces hommes et femmes ont pour nom :

Jean Claudy Pierre, Ministre de la Planification et de la Coopération Externe ;

Bocchit Edmond, Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes ;

Ronald Décembre, Ministre de l’Économie et des Finances ;

Jobert C. Angrand, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural ;

Fritz Caillot, Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications ;

Ronell Gilles, Ministre du Commerce et de l’Industrie ;

Marie Christine Stephenson, Ministre du Tourisme ;

Jean Roudy Aly, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique ;

Mamatha Irène Ternier, Ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger ;

Jean Marie Reynaldo Brunet, Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales ;

Pierre Agénor Cadet, Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle ;

Marie Elise Brisson Gelin, Ministre des Affaires Sociales et du Travail ;

Marie Greta Roy Clément, Ministre de la Santé Publique et de la Population ;

Evelyne Sainvil, Ministre à la Condition Féminine et des Droits des Femmes ;

Edwing Charles, Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique ;

Jean Michel Lapin, Ministre de la Culture et de la Communication ;

Enol Joseph, Ministre de la Défense ;

Jouthe Joseph, Ministre de l’Environnement ;

Patrick Sully Joseph, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge des questions électorales

Stéphanie Auguste, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême

Guy François Junior, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge de la citoyenneté et du patriotisme

Les Secrétaires d’État :

Gérald Jr. Oriol, Secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées ;

Emile Brutus, Secrétaire d’État à l’Alphabétisation ;

Ronsard St-Cyr, Secrétaire d’État à la Sécurité Publique ;

Eddy Jackson Alexis, Secrétaire d’État à la Communication.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY