L’analyse de la Pétro-mobilisation à Cité Soleil !

0
783
Une manifestation du Pétro-quartier à Cité Soleil en date du Mardi 4 Septembre 2018

Le Pétro Caribe est un accord de coopération énergétique passé entre le Vénézuela et Haïti en 2006 sur les produits pétroliers dont le premier est un grand producteur. Cet accord, rentré en vigueur en 2008 a offert à ce dernier des avantages de paiement préférentiel sur 25 ans.

Depuis environ un mois, un mouvement dénommé “PetroCaribeChallenge” a été lancé et s’est intensifié très vite. Ce mouvement demande entre autres la reddition de compte, l’arrestation des pétro-voleurs et la saisie de leurs biens à travers des manifestations de rue, des sit-ins, des banderoles, des émissions, et surtout la bonne utilisation des réseaux sociaux. Par la phase “Pétro-quartier ” à Cité Soleil, et de plus, en constatant son échec en nombre, une analyse Socio-politique est envisagée.

Cité Soleil, ce vaste bidonville marqué par la pauvreté, l’insalubrité, le chômage, l’absence d’espace de loisirs, des problèmes de soins de santé, de formation professionnelle et universitaire, etc. a été l’objet des projets de ces fonds avec un montant environ de cinq millions de dollars américains (5.000.000 USD). Dénommé “Plan Spécial Cité Soleil”, le plus grand bidonville du pays aurait à bénéficier de la réhabilitation de la place Fierté, la réhabilitation du parc sportif du Projet Lintho 2 et autres. Rien n’est fait, le Pétro-quartier a toute sa raison d’être à Cité Soleil.

Cité Soleil

La dilapidation des fonds de Pétro-Caribe doit être la préoccupation de tout Citoyen conscient, car, même sans le vouloir, vos fils et filles vont le payer. En ce sens, Cité Soleil comme commune la plus pauvre du pays dont un montant considérable pour ses projets fut gaspillé est bel et bien dans ses obligations de protester/manifester contre ce gaspillage.

Le “PetroCaribeChallenge” se veut être un mouvement de citoyens conscients qui n’ont rien à voir avec de la politique active et traditionnelle. Ainsi, nous pouvons nous référer au grand sit-in organisé devant la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) où Arnel Bélizaire, ex député de Delmas et Éric Jean-Baptiste, Candidat malheureux à la présidence aux dernières élections furent chahutés par les PetroChallengers. De ce fait, nous pouvons conclure que ce mouvement prend distance par rapport aux politiciens traditionnels, accapareurs de n’importe quel mouvement social. D’ailleurs, c’est tout le système que le PetroCaribeChallenge vise à chambarder.

Le Pétro-quartier, je dirais que c’est un embryon du mouvement PetroCaribeChallenge ; il vise à se demander des comptes relatifs aux projets des villes, des quartiers ou des communes non réalisés quoique le décaissement par résolution du montant ait été alloué. C’est sur cette base que Cité Soleil embrasse le mouvement Pétro-quartier mais voué à l’échec. Pour mieux comprendre cet échec, analysons la situation par des approches Socio-politiques.

Pour le cas de Cité Soleil, le mouvement Pétro-quartier organisé les 4 et 13 Septembre dernier doit être repensé.

Comme tout quartier, Cité Soleil a des militants politiques déclarés. Des personnes qui très souvent affirment leur position politique publiquement, et donc connus par tous. En fait, ce sont quelques unes de ces personnes qui ont lancé pour la première fois le Pétro-quartier à Cité Soleil en date du Mardi 4 Septembre 2018, un Pétro-quartier qui ne faisait pas mouche. Ce pourquoi?

N’oubliez pas que plus haut, on avait mentionné le désir des PetroChallengers. Bref! Ils ne veulent pas que les politiciens traditionnels accaparent ce mouvement. En effet, marqué par un contexte électoral très criant, de fait politique,  les riverains de Cité Soleil prennent distance au Pétro-quartier lancé par des Citoyens/Politiciens tels que Louisma Louisjuste, ex Candidat à la députation de Cité Soleil, Joanel Paul, Dawin Laplante, Jean Ganard Joseph, allié du Sénateur Antonio Chéramy et Gérald François. Vu ce contexte électoraliste en connaissant la position publique des initiateurs de Pétro-quartier à Cité Soleil, des habitants se voient obligés de rester chez eux ou de vaquer à leurs occupations habituelles afin de ne pas se laisser considérés comme des alliés. De plus, ce mouvement critique ouvertement un candidat déclaré à la députation de Cité Soleil (M. Jean Enock JOSEPH) d’être complice de ces fonds dilapidés. En ce sens, il aurait à jouer un grand rôle dans la livraison de cette marchandise.

Que lumière soit faite sur la responsabilité de ce Citoyen! De tout cela, le Pétro-quartier a orchestré des échecs en nombre, car, pour éviter de se positionner, les habitants sembleraient bouder le Pétro-Soleil. On peut même se poser les questions suivantes: 1- Où sont les jeunes de Cité Soleil qui dénoncent la dilapidation des fonds de Pétro-Caribe? 2- Pourquoi l’absence de certaines grandes personnalités de Cité Soleil?

On ne peut toutefois conclure qu’ils voient que c’est un acte normal le gaspillage des fonds du programme “Plan Spécial Cité Soleil”. Mais plutôt l’occasion est offerte de repenser ce mouvement afin que toute personne se sente concernée, et finit par intégrer progressivement le mouvement Pétro-quartier à Cité Soleil dans le but de trouver des explications claires sur l’utilisation des fonds du programme “Plan Spécial de Cité Soleil”.

Il n’est  pas certain que la Justice prendra ses responsabilités face aux revendications de ce mouvement. D’ailleurs c’est un appareil Justice bloqué ou contrôlé par les présumés pétro-voleurs. Mais ce qui est certain, c’est que le mouvement PetroCaribeChallenge prend une grande ampleur et finit par s’imposer également dans la communauté internationale.

Pour le cas de Cité Soleil, le mouvement Pétro-quartier organisé les 4 et 13 Septembre dernier doit être repensé. Il ne sera jamais un mouvement inclusif si ce sont des politiciens zélés qui prennent la commande. En ce sens, pour éviter d’autre échec de ce mouvement dans le plus grand bidonville du pays, il faut se démarquer des politiciens et que tout le monde y ait accès.  En somme, le PetroCaribeChallenge n’est pas un mouvement politique, de fait il ne peut pas  être dirigé par des politiciens.

Disons ensemble: Site Solèy mande kont sou Lajan Plan Espesyal la!!!,  Kot kòb PetwoKaribe a ???,  Mare yo!!!

 *Viv yon Site Solèy pou nou tout!!!*

Cité Soleil, le 18 Septembre 2018
Article Révisé par Tercier Daniel

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY