Jean Bertrand Aristide était lundi au Cabinet d’Instruction

Le cortège de l’ex-président a essuyé des tirs au bas de Lalue

0
981
L’ex-président Jean Bertrand Aristide en route pour se rendre devant le juge Jean Wilner Morin dans le cadre d’une affaire de blanchiment des avoirs concernant l’ancien commissaire de police, Jean Anthony Nazaire

Le 16 mars dernier, l’ex-président Aristide devrait être comparu par devant  la Justice haïtienne, le juge Jean Wilner Morin l’avait convoqué comme témoin dans le cadre d’une affaire de blanchiment des avoirs concernant l’ancien commissaire de police, Jean Anthony Nazaire, affecté aux services de sécurité et de logistique au palais national durant la présidence d’Aristide.

Ses avocats Mario Joseph et Gervais Charles avaient sollicité un report au lundi 20 mars. Comme convenu, il s’est présenté en personne au Cabinet d’instruction pour répondre aux questions du juge-instructeur Morin. Il était accompagné non seulement de ses avocats, mais de l’ancienne candidate à la présidence sous la bannière de Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse, du  député Sinal Bertrand de la circonscription de Port-Salut et d’autres supporters entre autres Yvon Feuillé, Printemps Bélizaire, du sénateur Nènèl Cassis, de l’ancien ministre Yves Cristallin et de plusieurs milliers de sympathisants.

Jean Anthony Nazaire
Jean Anthony Nazaire

Après son audition qui a duré plus de 2 heures, le cortège de l’ex-président a essuyé des tirs au bas de Lalue, a confié au journal Joël Vorbe, membre du directoire du parti Fanmi Lavalas. « Jean-Bertrand Aristide est indemne mais un agent de sécurité a été blessé ainsi qu’au moins un des sympathisants Lavalas », a poursuivi Vorbe. Me Gervais Charles, avocat du parti, a indiqué au journal que le juge Poyo a été requis pour faire le constat de traces de sang remarquées sur la voiture de l’ex-président quand il est arrivé chez lui.

Des policiers ont essuyé des jets de pierres après l’incident, a expliqué la source policière interrogée par Le Nouvelliste. « L’incident a eu lieu entre Piyay Market et l’ancien immeuble de Châtelain Tour (Lalue). Il y a eu des tirs, on en ignore l’origine », selon une source de la PNH interrogée par le quotidien Le Nouvelliste.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY