Fanmi Lavalas renforce-t-elle les rumeurs ?

0
336
Visite de Michel Martelly à la résidence de Jean Bertrand Aristide à Tabarre le 12 octobre 2011

Dans une note de presse publiée par la direction de l’Organisation Politique Fanmi Lavalas, suite aux manifestations du jeudi 16 juin dans le département du sud du pays, notamment aux Cayes, elle n’a pas démenti les rumeurs au contraire elle les renforce.

Dans un sens, renforcer une rumeur n’est-ce pas un moyen cynique de tromper les gens sinon il y a une volonté quelque part à ce que cette rumeur devienne une réalité manifeste.

Tout ce qui encourage les rumeurs ne fait que créer plus de confusion et d’amalgame.

Des partisans de l’ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide

Le fait de ne pas se démarquer de la première, engendre un cortège d’autres et déjà une est en circulation sur les réseaux sociaux faisant croire que le Premier ministre de facto Ariel Henry  a été à Tabarre, le mardi 21 juin 2022, rencontrer l’ex-président Jean-Bertrand Aristide. Est-ce une stratégie politique de faire circuler des rumeurs et à qui profite-t-elles ?

Définitivement pas aux masses défavorisées, au contraire, ces rumeurs vont les induire et conduire en erreur quand on les cultive au lieu de les dénoncer puisque le phénomène des rumeurs ne présente aucun critère requis pour une observation qui soit scientifique. Ce n’est pas sans raison qu’elles surgissent dans les moments de panique et pour cette raison parfois on les associe aux situations d’anomie sociale.

N’est-il pas évident que le fait de laisser propager une rumeur illustre catégoriquement un certain intérêt sinon un intérêt certain dans son contenu ?

Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas et Ariel Henry le lundi 9 mai 2022 à l’hôtel Montana à l’occasion de la journée de l’Europe

De toute façon, dans la lutte pour le changement véritable, il n’y a que la vérité qui compte. La lutte pour débarrasser les masses exploitées, opprimées, de leurs ennemis ne peut se faire sur des bases de rumeurs ou de mensonges, des bruits ou ragots politiques sans aucun fondement. Le peuple doit être clair et sûr de la direction vers laquelle on l’emmène. Le peuple a tellement été victime des bluffs de certains dirigeants dans le pays qu’il serait préférable qu’on lui dise la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, car le temps des duperies doit être révolu !

Comme le souligne bien George Orwell « Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire ».  Pour l’édification de nos lecteurs, voici la note originale de Fanmi Lavalas.

Nòt Pou Laprès, 17 Jen 2022

Swit ak gwo mouvman leve kanpe ki fèt jedi 16 Jen an nan depatman Sid peyi a, espesyalman nan Okay, Oganizasyon Politik Fanmi Lavalas bat bravo pou kouraj ak detèminasyon n nan batay pou chanjman an. Pèp ayisyen an pwouve yon lòt fwa ankò li vle kondisyon lavi l chanje, li swaf bon jan Sekirite.

Les dirigeants de Fanmi Lavalas, de gauche à droite Anthony Dessources, Maryse Narcisse et Joël « Pasha » Vorbe

Fanmi Lavalas envite majorite a pou kontinye fè Inite nan dis depatman peyi a ak nan onzyèm nan pou nou kwape tout kalte ensekirite anndan peyi a pou nou ka sikile san kè sote, pou pitit nou ka al lekòl, pou nou ka viv tankou moun.

Van tèt ansanm sa dwe kontinye soufle pi fò nan tout sektè nan tout kwen anndan peyi a. Fòk sekirite blayi anndan peyi a.

Yon sèl nou fèb, Ansanm nou Fò, Ansanm Ansanm, NOU SE LAVALAS !

Komite Ekzekitif Fanmi Lavalas

Dr. Maryse Narcisse
Joël Edouard Vorbe
Dr. Jean Myrto Julien
Agr. Anthony Dessources

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here