Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Caricom

0
248
Le bâtiment du Secrétariat de la Caricom à Guyana. Du 26 au 27 février 2018, s'est tenue en Haïti la 29e réunion intersessionnelle de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Caricom.

Du 26 au 27 février 2018, s’est tenue en Haïti la 29e réunion intersessionnelle de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Caricom. Cet événement a réuni des délégations de plus de  15 Etats membres de la région.

La 29e réunion intersessionnelle de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Caricom a réuni des délégations de plus de 15 Etats membres de la région.

Les points qui ont été débattus à part la sécurité au niveau de la Caraïbe sont la criminalité, la libre circulation des personnes et des marchandises, la drogue, le transport et la lutte contre la corruption, la Gestion des désastres et l’augmentation de la prime d’assurance pour les pays victimes de désastres naturels, le changement climatique, le débat pour adopter la langue française comme langue officielle de la CARICOM.

Selon Peterson Noël, ambassadeur d’Haïti au sein de la Caricom, une enveloppe de 40 millions de gourdes a été mise à la disponibilité du gouvernement pour la réussite de cette activité internationale.

Marriott Hôtel à Turgeau

La cérémonie d’ouverture a eu lieu le lundi 26 à l’Hôtel Marriott à Turgeau en présence du Premier ministre Jack Guy Lafontant, du ministre des affaires étrangères, Antonio Rodrigue, des présidents du sénat et de la chambre des députés, respectivement, Joseph Lambert et Gary Bodeau.

Irwin LaRocque, le Secrétaire général de la CARICOM

Comme c’est le président du pays Jovenel Moise qui assure la présidence tournante de la Caricom, jusqu’au mois de juin, l’ironie a été que l’inculpé a eu le grand honneur d’ouvrir la conférence par un discours de circonstance. Il a justement parlé en faveur de l’introduction du créole et du néerlandais au sein de l’organisation régionale. Il a même osé parler de la Corruption « ce fléau qui mine le développement d’un pays » a t-il affirmé.

Le président Jovenel Moise qui assure la présidence tournante de la Caricom, jusqu’au mois de juin, l’ironie a été que l’inculpé a eu le grand honneur d’ouvrir la conférence par un discours de circonstance.

Le président a plaidé en faveur du  renforcement  de la coopération entre les pays de la région et s’est félicité lui-même  pour les efforts qu’il a déployés dans le but de renforcer les institutions de lutte contre la corruption en Haïti.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY