CEP ou Commission, Privert sur la sellette ?

0
608

Allons-nous vers la poursuite du processus électoral avec les noms des membres du nouveau Conseil électoral provisoire, ou à une commission d’enquête de vérification ? Le président provisoire Jocelerme Privert va-t-il demander le concours de la rue ou de ses patrons de la Minustah ou encore de l’OEA pour venir arbitrer la situation ? Vu que les dirigeants des partis opposés formulent des revendications catégoriques à chacun selon ses intérêts.

La plateforme Pitit Dessalines de Moise Jean-Charles et Fanmi Lavalas de Maryse Narcisse exigent la formation d’une commission d’évaluation du scrutin du 25 octobre 2015 avant même la formation du CEP. Selon Moise Jean Charles, le président Privert a fait une erreur du fait de lancer le processus de formation du CEP sans la vérification. Pour le dirigeant de Pitit Desalin « il faut d’abord que l’enquête de la commission indépendante permette de publier les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle ».

Alors que les partis politiques proches du pouvoir déchu de l’ex-président Martelly comme par exemple le Consortium des partis politiques, souhaitent la formation du Conseil Electoral Provisoire (CEP) pour la continuité du processus à savoir pour eux un second tour entre Jovenel Moise du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et de Jude Célestin de Lapeh.La mission de L’oea

2En ce sens, certains secteurs ont déjà fait parvenir leurs noms à la présidence pour la formation du nouveau Conseil électoral. Il s’agit pour le Forum du secteur privé des affaires, Jacques Bernard un ancien directeur du CEP et Marie-Hérolle Michel. La Conférence épiscopale a désigné Me Carlos Hercule. Le secteur protestant envoie le Dr Frinel Jean. Pour le secteur des femmes, la Sofa a fait choix de sa coordonnatrice, Marie Frantz Joachim et l’autre pourrait être Ketty Julien endossée par Fanm yo la et Rébecca Guillaume endossée par le Bureau technique femme. Pour le secteur des syndicats, Lourdes Edith Joseph restera à son poste au CEP. Les paysans et vodouisants ont pour leur part désigné Kenson Polynice et Jean Richard Joseph. Sans oublier que depuis la semaine dernière la presse avait fait choix de Léopold Berlanger. On ne sait pas encore si l’Université conservera Lucie Marie Carmelle Paul Austin.

Finalement, la balle est-elle dans les pieds de Privert ou est-ce Sandra Honoré qui la contrôle? Bien malin devra être le président pour répondre à cette question.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY