Washington : Marche en solidarité avec le gouvernement et le peuple Vénézuélien !

0
399
Une délégation d'Haïtiens de New York et de Washington ont participé activement à cette mobilisation.

Le 16 mars 2019, a eu lieu une manifestation animée par plusieurs centaines de personnes venues de tous les coins des Etats-Unis pour exiger la fin de l’agression de Washington contre la République bolivarienne du Venezuela.

C’était l’une des grandes manifestations aux États-Unis à revendiquer «Pas de guerre, pas de coup» au Venezuela.

Appelée par la coalition ANSWER (Agissez maintenant pour mettre fin à la guerre et au racisme) et appuyée par de nombreuses organisations progressistes et des centaines de dirigeants locaux, c’était l’une des grandes manifestations aux États-Unis à revendiquer «Pas de guerre, pas de coup» au Venezuela.

Après un rassemblement à Lafayette Park devant la Maison Blanche, les manifestants ont défilé dans les rues de la capitale américaine, accueillant chaleureusement le soutien des piétons et des touristes. Une délégation d’Haïtiens de New York et de Washington ont participé activement  à cette mobilisation.

Jocelyn Gay, au nom de l’hebdomadaire Haïti Liberté, s’est adressée aux centaines de personnes rassemblées dans l’enceinte de l’église.

Les manifestants ont marché sur Pennsylvania Avenue et dans le quartier de Chinatown. Ensuite, ils se sont réunis pour un rassemblement éducationnel dans une église locale.

Jocelyn Gay, au nom de l’hebdomadaire Haïti Liberté, s’est adressée aux centaines de personnes rassemblées dans l’enceinte de  l’église. Parmi les autres personnes qui avaient pris la parole, figuraient entre autres le légendaire lanceur d’alerte Daniel Ellsberg, lui qui avait publié les Pentagon Papers en 1971, la militante pour la paix Cindy Sheehan, la candidate à la présidence du Parti Vert 2016, Jill Stein, le journaliste Max Blumenthal, et l’animateur de radio Eugene Puryear membre  de la coalition ANSWER.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY