Second tour : 27 décembre ! 17 janvier ! 24 Janvier ?

0
430

top_front_pictureLes forces occupantes en accord avec l’impérialisme américain ont passé leurs ordres afin que le second tour des élections ait lieu de façon à ce que Jovenel Moise ou Jude Célestin soit investi comme président le 7 février prochain et que la rentrée parlementaire respecte la date prévue par la Constitution. C’est dans cette circonstance que le président a vite fait publier dans le moniteur la liste des sélectionnés, ce mardi 5 janvier, dont certains ont même payé de fortes sommes pour être installés le lundi 11 janvier comme députés et sénateurs.

Ainsi le mardi 5 janvier le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon « exhorte les autorités haïtiennes et les acteurs politiques à résoudre les questions en suspens et faire en sorte que le processus électoral soit mené son terme, dès que possible, de manière transparente, inclusive et crédible. Il souligne également que le Parlement n’est plus fonctionnel depuis janvier 2015, l’importance d’inaugurer la nouvelle législature dans les délais fixés par la Constitution, afin d’assurer le renouvellement des institutions démocratiques et de consolider la stabilité politique en Haïti »2

Ce même jour, le président Martelly a eu une rencontre express avec le Conseil électoral provisoire, suite à une correspondance d’Opont dans laquelle le CEP avait informé Michel Martelly de l’impossibilité de poursuivre le processus électoral le 17 janvier prochain. Et ils ont fixé pour le 24 janvier le second tour des sélections présidentielles, les élections législatives partielles et les collectivités territoriales.

Signalons que depuis le rapport de la Commission, on n’a plus entendu parler le coordonateur de Lapeh Hector Anacacis et son candidat Célestin, et même le porte parole Gerald Germain n’a rien dit. Sont-ils consentants alors que le G8 dénonce le rapport de la Commission ? N’y aurait-il pas là un coup bas de Jude au G8 ?

Qui pis est Martelly avait promis de respecter les décisions de la Commission ; mais c’est lui qui annonce la date du second tour ; est-ce avec les mêmes conseillers et conseillères accusé-e-s de malversations qu’on va organiser ce second tour ? Ce, sans aucun changement au niveau de la machine électorale dépourvue de toute crédibilité? 22

Par ailleurs, l’ambassadeur Thomas Shannon, actuel conseiller du secrétaire d’Etat américain John Kerry, est en Haïti pour une visite du 5 au 7 janvier afin d’assurer que les ordres de la métropole soient respectés à la lettre.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY