Scénario de prisonniers en fuite à la DCPJ

0
1452
Le porte-parole de la DCPJ, Garry Desrosiers de la PNH indique que dans la nuit du Samedi 12 au Dimanche 13 Août 2017 est survenu un scénario d’évasion de prisonniers à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) dans son local situé dans la localité de Clercine à Tabarre.

Dans la nuit  du samedi 12 au dimanche 13 Août 2017 dernier, aux  environs de 3 heures du matin, est survenu un scénario d’évasion de prisonniers à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) dans son local situé dans la localité de Clercine à Tabarre.

Clovis Cadet, Milot Berger, Taylor Valentino, alias Tiko (un panaméen), ce sont ces 3 prisonniers qui ont fui la cellule de garde-à-vue de la DCPJ le weekend dernier. A remarquer que la cellule où se trouvaient détenus ces bandits est restée intacte. Pas de serrures brisées, pas de vitres cassées ni barreaux sciés. Il n’y a même pas eu un seul coup de feu. Evidemment les portes auraient été ouvertes par les geôliers au nombre de six agents de BLTS (Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiant) très bien armés d’ailleurs, qui montaient la garde cette nuit. Selon le porte-parole de la PNH, Garry Desrosier, Milot Berger est un dangereux chef de gang qui opérait dans la commune de l’Arcahaie.

Lors d’une conférence de presse le lundi 14 Aout 2017 dernier, le porte-parole de la DCPJ, Garry Desrosier a informé ce qui suit :

« …Trois dangereux bandits se trouvent en cavale. Il s’agit de Clovis Cadet. Il a été arrêté à Port de Paix pour trafic illicite de stupéfiant. A son domicile, lors de son arrestation, plusieurs armes dont certaines appartenant à la PNH ont été séquestrées. Taylor Perityo Valentino surnommé Tiko. Criminel notoire, évadé de prison, originaire du Panama. Il avait commis beaucoup de crimes aux Etats Unis. Il y a aussi Milot Berger, un dangereux chef de gang qui opérait à l’Arcahaie. Il y a seulement une quinzaine de jours, lors de son arrestation à Delmas 19, nous l’avions présenté à la population haïtienne. Il est l’auteur principal ou le cerveau de tous les braquages, les kidnappings, toutes les attaques qui ont eu lieu sur la Nationale # 1 ».

Milot Berger

« Avis de recherche est lancé contre ces 3 individus en l’occurrence Clovis Cadet ayant pour chef d’accusation association de malfaiteur, détention illégale d’armes à feu, trafic illicite de stupéfiants et évadé de prison. Taylor Perityo Valentino (Tiko) ayant pour charge double meurtre et évadé de prison. Berger Milot, reproché des crimes suivants : association de malfaiteurs, détention illégale d’armes à feu, tentative d’assassinat, kidnapping, évadé de prison. Il s’évada de sa cellule au Pénitencier National lors du tremblement de terre du 12 Janvier 2010. Ce dangereux bandit, Milot Berger est son vrai nom ; mais il opère aussi sous d’autres noms comme : Charles James, Mélalas Archile alias Pouchon. Du 31 Août 2015 au 18 Juillet 2017, Milot Berger à lui seul est impliqué dans 24 cas d’enlèvement pour un total de 34 personnes victimes de ce réseau de malfaiteurs dirigé par ce chef de gang ».

« Lors d’un cerne par la DCPJ le 19 Juillet 2017, ces quatre bandits ont été épinglés : Milot Berger, Josué Laplante, Johnny Garius alias Big et Paul Michelin. D’importants matériels ont été saisis lors de ces arrestations dont des véhicules et des armes lourdes. Outre ces quatre bandits, nous sommes à la recherche d’autres personnes appartenant à ce gang : Raynald Joseph ou James Jules, alias Blan (un évadé de prison), Mike ainsi connu, Patrick ainsi connu, Tètkale ainsi connu, Samy ainsi connu, Frankel ainsi connu et Jean Roumel Charles surnommé Bèl Mwayen ».

« Milot Berger est impliqué dans l’attaque contre le cortège du président en fonction le vendredi 7 Avril 2017 à Saintard. Il est aussi impliqué dans l’attaque contre l’ancien Premier Ministre Yvon Neptune le 26 Novembre 2016 à Luly dans la commune de l’Arcahaie. Aussi, il est co-auteur de l’attaque à main armée contre un diplomate américain samedi 7 Février 2016 dans la localité de Saint-Médard à l’Arcahaie. Impliqué aussi dans l’attaque et l’incendie du sous commissariat de Saint Médard et aussi dans l’évasion de la prison de l’Arcahaie… »

«L’inspection Générale de la PNH a ouvert une enquête de façon à pouvoir fixer la responsabilité de chacun dans cette affaire. Six policiers qui ont été chargés de surveiller les prisonniers ont été mis en isolement; parmi eux l’inspecteur chargé de superviser la surveillance. Les parquets de la république ainsi que toutes les directions départementales de la PNH sont informés de l’avis de recherche. L’interpole et la police dominicaine en sont elles aussi informées…Lors des interviews, les policiers sont assistés par des juges de paix… ».

Analysant ce scenario de mauvais goût, le directeur exécutif de RNDDH, Pierre Esperance dit ne pas comprendre cette histoire qui est un scandale.

« RNDDH est surpris d’apprendre que des bandits en tôle à la DCPJ ont été relâchés par des agents de BLTS qui les surveillaient. Il est évident que ces 3 bandits sont  relâchés par les policiers puisque jusqu’à 3 heures du matin, ils étaient dans la cellule de garde à vue de la DCPJ, alors que la cellule est restée intacte. Pas de serrures foirées, pas de vitres cassées ni de barreaux sciés. Les portes et les fenêtres n’ont pas été forcées. Je me demande par quoi les geôliers sont-ils motivés pour commettre  ce forfait. Pour moi, il s’agit d’un vaste complot pour saper les efforts de l’institution policière…Condamnant cet acte, nous demandons à la Direction Générale de la police, ayant déjà saisi le dossier d’ailleurs, de se démener pour produire le rapport de l’enquête dans un bref délai de façon à ce qu’elle puisse identifier tous les policiers et autres cerveaux complices faisant partie dans ce complot qui a pour objectif de déstabiliser l’institution policière. Je me rappelle bien, le 7 avril 2017, ce bandit du nom de Milot Berger se servait de sa voiture pour bloquer le cortège du président sur la Nationale # 2 au niveau de Saint Médard. Peu de temps après, sans aucune enquête, l’équipe présidentielle s’apprêtait déjà à déstabiliser la PNH en essayant de procéder à des changements dans le haut état-major. Le scenario de la DCPJ et celui du 7 Avril à l’Arcahaie se ressemblent comme deux frères siamois, puisque nous avons vu le même acteur en scène, Milot Berger. A remarquer qu’une telle action majeure est produite à l’insu des supérieurs hiérarchiques des policiers… ». Il y a de quoi penser profondément.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY