Saint Marc : des employés de l’ONA protestent

1
621
Manifestation, le lundi 21 novembre 2022, des employés de l’Office national d’Assurance vieillesse (ONA) à Saint-Marc en réaction à la mise en disponibilité sans solde de 127 travailleurs.

Le lundi 21 novembre 2022, les employés du bureau communal de l’Office National d’Assurance vieillesse (ONA) à Saint Marc ont manifesté leur colère et leur indignation contre la direction de cette administration de l’Etat haïtien en l’occurrence le directeur général, Jemley Jean Baptiste.

Le directeur général, de l’Office National d’Assurance vieillesse (ONA), Jemley Jean Baptiste.

En effet, ce dernier par une lettre envoyée aux employés le 17 novembre dernier, vient de mettre en disponibilité sans solde, 127 travailleurs. Selon eux cette mesure est non seulement illégale au regard de la législation haïtienne en matière de droits du travail mais exprime également un manque de respect à l’égard des employés dont la grande majorité fonctionne depuis plus de 20 ans dans le Bas Artibonite.

Au cours de cette manifestation qui a eu lieu sur la cour de l’ancien local de l’institution sur la route de Pivert, le secrétaire général du syndicat des employés du bureau communal de Saint Marc, Rodson Lorgeat, a lui-même exprimé son ras le bol, car il n’a pas compris « le fondement de cette décision irréfléchie adoptée par la direction générale »

En réaction, il annonce « le dépôt d’une plainte sous peu aux bureaux de l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) et de la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif en vue de leur réintégration au plus vite. »

Manifestation des travailleurs de l’ONA à Saint Marc

Des employés révoqués de l’Office National d\’Assurance vieillesse (ONA), ont manifesté le lundi 28 janvier, sur le site de son siège social Ils demandent que le directeur retire sa lettre, paye le mois de Novembre et construise le local pour que les employés puissent y travailler. Ils demandent la réintégration immédiate et sans condition de tous les 127 employés.

Le bureau de l’ONA incendié par la population au mois de Septembre dernier

La réalité de cette administration de l’Etat est triste. En effet, suite à l’augmentation des prix des carburants au mois de Septembre dernier par le Premier ministre de Facto Ariel Henry, la population saint-marcoise, en réaction à la hausse des prix des carburants, la population avait tout bonnement incendié les 16 et 17 septembre dernier  de nombreuses institutions de l’Etat haïtien dont ce bureau de l’ONA.

A l’heure actuelle, le bureau existe virtuellement, mais pas physiquement. Cependant les travailleurs réclament leurs salaires car ils ne sont pas responsables de la mauvaise gouvernance de l’Etat forçant la population à incendier les locaux de l’ONA.

Une commission a été nommée par la direction générale de l’ONA  pour recueillir des informations relatives aux revendications en vue d’étudier les dossiers des employés.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here