RD : Attaque raciste contre l’avocat Fausto Taveras

L'armée dominicaine : attaque raciste contre un avocat à Mao

1
730
Le samedi 24 juin, un groupe de soldats de l'armée dominicaine a agressé l’avocat Fausto Taveras non seulement parce qu’il est noir mais il ressemble aussi à un haïtien.

Au cours d’une des fréquentes « chasses » entreprises par les agents répressifs du régime néo-trujillo dirigé par Luis Abinader, ce samedi 24 juin, un groupe de soldats appartenant à la quatrième brigade d’infanterie de l’armée a perpétré une attaque raciste sauvage contre l’avocat Fausto Taveras.

L’avocat Fausto Taveras en train d’être bastonné par les militaires de l’armée raciste
Dominicaine

Plusieurs médias ont rapporté que l’armée avait attaqué Taveras, malgré le fait qu’il se soit identifié à plusieurs reprises, pour « sembler être haïtien ». L’attaque a été enregistrée en vidéo par un voisin du lieu.

L’avocat détenu par ses agresseurs

Ces types d’attaques racistes contre les Dominicains noirs et d’autres nationalités sont fréquents par les autorités de la République Dominicaine, dans le cadre de la politique de déportations massives et aveugles contre la communauté ouvrière haïtienne.

L’avocat dominicain Fausto Taveras.

L’avocat a non seulement été grièvement blessé par l’armée raciste, mais a également été détenu arbitrairement, ce qui a conduit à une plainte de la branche Valverde du barreau.

La victime l’avocat dominicain Fausto Taveras.

Son président, Juan Rodríguez, a expliqué que ces abus sont fréquents de la part des militaires, qui procèdent généralement à des perquisitions sans mandat et à des violences physiques, dans le cadre de leurs activités illégales.

Dimanche après-midi, Taveras restait détenu par ses agresseurs.

Le président de l’Association dominicaine des avocats, Jhonny Aristy a également condamné l’attaque raciste : « Nous ne pouvons pas maltraiter des citoyens à cause de leur couleur de peau, qu’ils soient nationaux ou étrangers. »

Au centre Fausto Taveras et d’autres collègues avocats

Le gouvernement Abinader promeut une campagne systématique de violence raciste qui touche la communauté haïtienne, les Dominicains d’origine haïtienne, les Dominicains noirs et les personnes d’autres nationalités qui, en raison du protocole de profilage racial appliqué par la police, les agents d’immigration et l’armée, Ils sont considérés comme “suspects“.

Tavarez dans son bureau

Les détentions arbitraires à des fins d’extorsion sont fréquentes et en 2022, le gouvernement a déclaré avoir expulsé plus de 171 000 personnes vers Haïti, dont des milliers de nourrissons séparés de leurs familles.

Mouvement socialiste des travailleurs de la République dominicaine
25 juin 2023

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here