Raz-de marée humain contre Jovenel Moise !

0
263
Le dimanche 28 Février 2021, le peuple haitien en a profité pour sortir en masse dans plusieurs rues de la Capitale pour dénoncer le pouvoir en place

Le dimanche 28 Février 2021 dernier à l’initiative du secteur protestant et d’autres organisations de la société civile, le peuple en a profité pour sortir en masse et défilé dans plusieurs rues de la Capitale pour dénoncer le pouvoir en place et l’insécurité manifestée par le kidnapping contre rançon qui ravage le pays.

Une branche de la marche a démarré au Champ de Mars pour rejoindre l’autre à la place de la Resistance (Carrefour aéroport). Aux environs de midi,  la foule imposante a logé la route de Delmas afin de se rendre à la commune de Pétion-Ville où est situé le quartier général du Binuh que dirige la représentante de la mission onusienne en Haïti Mme Helen La Lime 

Des milliers de citoyens et de militants de tout âge même des handicapés ont payé de leur présence puisqu’ils ne voulaient pas rater cette occasion. Certains étaient munis de leur drapeau et d’autres de leurs pancartes marchant tout en chantant des chansons évangéliques, lançant des slogans hostiles pour exiger le départ de Jovenel Moïse du pouvoir tout en prenant soin de dénoncer énergiquement le soutien international à Jovenel Moïse.

La représentante spécial des Nations Unies en Haïti, madame Hélène Lalime a été malmenée tout au cours de cette marche «  Madan La Lime pa Konn Konte », « madame Hélène Lalime ne sait pas compter ». Les manifestants font référence à la Manif du 14 février. Lalime au cours d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu sur Haïti, elle rapportait qu’il y avait à peu près 3000 participants à cette grande manif. 

Des manifestants au Carrefour de la résistance

Cette déclaration a intensifié la colère des masses contre Lalime. Ainsi, elle a été déclarée par la foule : cheffe de la corruption et par-dessus tout « persona non grata » . 

Non à la dictature !  Jovenel Moïse est un dictateur scandait d’autres. « A bas le kidnapping d’Etat ! »

Binuh

Certains leaders politiques, candidats à la présidence portant les t-shirt de leur parti sont déjà en pré-campagne électorale. Ils ont profité de cette occasion pour prendre un bain de foule et lancer leur propagande.  

Outre la capitale, Port-au-Prince, il y a eu aussi des manifestations dans certaines villes de provinces telles que : Léogâne, Cap Haïtien, les Cayes, Petit-Goâve, Jacmel et Mirebalais.

La représentante spécial des
Nations Unies en Haïti, madame
Hélène Lalime

A la fin de la marche qui devrait aboutir à la place du Canapé Vert, suite à un accident l’un des chars a été renversé sur le pavé. Heureusement, il n’y a pas eu de morts autre que des cas de légères blessures. Les manifestants pour montrer qu’ils pouvaient déplacer même une montagne ont pu relever le camion pour le remettre en place.

A la suite de cet incident, Jovenel Moise dans un tweet  a fait le message suivant : « J’ai été informé de l’accident d’un char qui animait la marche de ce 28 février. Des victimes parmi les participants ont été recensées. Je déplore ce drame et présente mes sympathies à leurs proches. Je me tiens aux côtés des Haïtiens, dans les bons comme dans les mauvais moments » 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY