Qui sont les vrais assassins de Me Dorval ?

0
251
Une marche de protestation des avocats contre l’assassinat de Me Monferrier Dorval, aura lieu à Port-au-Prince le lundi 5 octobre 2020 après la cérémonie traditionnelle de réouverture des travaux judiciaires.

Dans un rapport de 26 pages publié par le Bureau des Affaires criminelles (BAC) de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) au sujet de l’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval, le Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, puis remis au Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Me Gabriel Ducarmel, des noms ont été inscrits comme des individus impliqués dans ce crime survenu le 28 août dernier, à Pèlerin 5.

Le citoyen Me Monferrier Dorval, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince assassiné le 28 août dernier, à Pèlerin 5.

On a relevé de ce rapport, « les nommés Modelet Sénégeau, alias « Abidy », Mackender Fils-Aimé, Dunès Vilpique « alias Jah », Markenson Charles « alias Cobra », Gerson Laurent, alias « TiLuc ou Louko », Richelet Augustin, Johnny Toussaint et consorts qui se sont associés en malfaiteurs pour assassiner le citoyen Monferrier Dorval, bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince ». Pourtant, n’ont été jusqu’à maintenant arrêtés et déférés devant la justice que Modelet Sénégeau, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dor et Dunès Vilpique.

Dunès Vilpique « alias Jah », l’un des impliqués dans l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval

Où sont les autres suspects, la police est-elle à leur recherche quand le BAC n’a seulement suggéré que des mandats soient émis à l’encontre de Markenson Charles, Gerson Laurent, Richelet Augustin et Johnny Toussaint pour leur implication présumée dans ce crime ? Pourquoi à l’instar des quatre autres on ne procède-t- pas à leur arrestation  pour s’assurer qu’ils soient disponibles auprès de la justice ?

Quelle est cette sornette de mandat à laquelle le Bac fait maintenant référence quand dans son rapport même, il indique que les nommés Richelet Augustin et Johny Toussaint seraient les principaux exécutants parce qu’ils « se trouvaient au même endroit que la victime, soit en son domicile, au moment de la perpétuation de l’acte et qu’ils sont soupçonnés d’être les meurtriers de Me Dorval. »

Ces deux individus devraient être déjà arrêtés sinon en voie de l’être, si vraiment ils existent, à moins que ce ne soit des noms fantômes pour créer la confusion et brouiller les pistes.

Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Me Gabriel Ducarmel

Il est certain que suite à l’interrogatoire du Commissaire du Gouvernement a.i. près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince les 4 prévenus ont été interrogés obligeant l’émission de mandats de contre eux, ainsi que leur transfert au Pénitencier national sous de vagues accusations d’assassinat, de complicité d’assassinat, de vol à main armée et d’association de malfaiteurs.   Mais il semble qu’on ne maîtrise pas encore ces présumés inculpés, puisque Me Ducarmel Gabriel a fait savoir que « d’autres individus sont activement recherchés par la police nationale » ils parlent sans doute de Richelet Augustin, Markenson Charles, Gerson Laurent,  et Johny Toussaint ; alors comment se fait-ils que leurs noms circulent à travers la presse et les réseaux sociaux ?  

Dans la même veine, la bâtonnière à l’intérim Marie Suzy Legros a validé que le Commissaire du Gouvernement a déjà transmis le dossier au cabinet d’instruction et c’est Me Renord Régis qui serait chargé de l’instruction de cette affaire. « Nous étions en contact avec la DPCJ et le parquet, maintenant nous allons prendre contact avec le cabinet d’instruction pour vérifier et surveiller à ce que les auteurs et co-auteurs de l’assassinat de Me Dorval soient jugés et punis conformément à la loi » a-t-elle fait savoir à la presse.

Une enquête médiocre, fantoche, bafouée semble se profiler à l’horizon pour ne pas réellement rendre justice à la victime. N’est-ce pas une coutume habituelle quand il s’agit de crimes d’État ?

Le juge Me Renord Régis chargé de l’instruction du dossier de l’assassinat de Me Monferrier Dorval

Si le juge d’instruction n’a jamais pu retrouver Richelet Augustin et Johny Toussaint est-ce que cela signifie que le dossier serait handicapé ? Est-ce un message que la justice haïtienne commence à cuisiner pour la consommation de l’opinion nationale ?

Mais ce qui est important, si on n’a pas mis la main au collet de tous les suspects comment alors allons-nous retrouver les vrais auteurs ou co-auteurs du crime ? Comment allons-nous reconnaitre alors, qui sont réellement les vrais assassins de Mr Dorval, en l’occurrence ceux qui ont orchestré le crime?

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY