Quelle revendication ? Un président !

0
270
Selon le chef de la Primature, le Dr. Ariel Henry « Il n'y a pas de mécanisme pour nommer un président aujourd'hui. Il y a une tête qui saute, il n'y pas moyen de la remplacer »

Certains courants de la classe politique ne partagent pas l’idée des puissances tutrices avec un exécutif à une seule tête, précisément avec le Premier ministre Ariel Henry aux commandes et pas de président de la république jusqu’aux nouvelles présidentielles.

A ce compte, l’ex sénateur de l’Artibonite Youri Latortue plaide en faveur d’un consensus entre les différentes forces vives de la nation. « En démocratie, on doit se fixer sur celui qui détient un minimum de légitimité », a-t-il fait savoir tout en insistant que son collègue au cabinet des conseillers de Michel Martelly, le sénateur Joseph Lambert soit déclaré président provisoire du pays.

Joseph Lambert

Le PM Henry au cours d’une interview à Scoop FM a laissé tout bonnement entendre à ce sujet de président qu’« Il n’y a pas de mécanisme pour nommer un président aujourd’hui. Il y a une tête qui saute, il n’y pas moyen de la remplacer». Par ainsi, il renforce à son intérêt les désirs des Etats-Unis et a même osé déclarer « Je peux révoquer et même déclarer la guerre »

Conférence de presse pour le lancement de la manif du vendredi 6 août 2021

C’est dans cette perspective que des organisations politiques de l’opposition ont dans une conférence de presse le lundi 2 août 2021 lancé une manifestation pour le vendredi  6 août  pour dénoncer  l’ingérence et la violation de l’article 133 de la constitution 87.

Edgard Leblanc Fils

Au cours de cette manifestation prévue, les conférenciers ont signalé que les manifestants se rendront  devant les locaux du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti ( BINUH), pour faire savoir à Mme La Lime qu’elle est déclarée persona non grata et qu’on ne veut pas d’elle dans le pays.

Signalons outre le nom du sénateur du Sud-Est, Joseph Lambert, d’ autres courants avancent celui de l’ancien président du Sénat de 1995 à 2000 Edgard Leblanc Fils, cofondateur du Parti Organisation du Peuple en Lutte (OPL), et timidement le nom du sénateur de l’Ouest Patrice Dumont pour la succession provisoire de Jovenel Moise.

Patrice Dumont

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY