Privert installe la commission de Vérification !

0
549

Le jeudi 28 avril 2016, au palais national, le président provisoire Jocelerme Privert a installé la Commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale. Cette instance est formée comme nous l’avions souligné la semaine dernière de 5 membres ; il s’agit de François Benoit, président de la Commission, Gédéon Jean secrétaire et porte-parole, McDonald Jean coordonnateur, Michel Eric Gaillard l’administrateur et de Pierre Wilfrid Sanon. Elle dispose d’un mandat de 30 jours pour soumettre son rapport.

2La commission a été investie sans la présence du Parlement, ancien allié et complice de Privert dans sa prise du pouvoir, du Corps diplomatique et du Pouvoir judiciaire, mais en présence du Premier ministre Enex Jean-Charles, de plusieurs dirigeants de l’ancienne opposition au régime Tèt kale tels que des personnalités liées à Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et sans oublier certains membres d’organisations populaires.

Privert dans son discours de circonstance rappelle que « cette commission a une mission purement technique : elle est loin d’être une entité politique » en soulignant aux nouveaux Commissaires que « Le Conseil électoral a fait savoir qu’il fait face à un blocage. Vous êtes appelés à débloquer la situation. Vous avez la lourde responsabilité de faire la lumière sur les résultats proclamés par le Conseil électoral provisoire de 2015. Je peux vous garantir d’une chose, jamais je ne m’interférerai dans le travail de la commission, tout comme jamais je m’interférerai dans le travail du Conseil électoral ».La mission de L’oea

22Le président de la Commission François Benoit a déclaré à son tour aux candidats, sans doute aucun :« Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre ». Sa phrase a été bien accueillie par le public car pour certains, il s’adresse au PHTK de Jovenel Moise. « Le travail que nous nous proposons de faire sera d’abord et avant tout un travail de citoyen. Il est temps que notre pays démarre sur un pied de confiance. Nous avons votre confiance et nous allons mériter de cette confiance. » a-t-il poursuivi. Mais quand même, l’incertitude règne encore, puisque personne ne sait le sort qui attend Privert à savoir si son mandat sera prolongé, ou s’il sera forcé par le Parlement et l’international à quitter ses fonctions le 14 mai prochain?La mission de L’oea
Par ailleurs des organisations populaires se préparent à reprendre le macadam en support à la Commission de vérification électorale, c’est ce qu’ont annoncé le Monop de André Fadot lié au candidat à la présidence Jude Célestin et Assad Volcy de Pitit Desalin.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY