Mexique : la police affronte des demandeurs d’asile haïtiens

0
260

Pour la troisième journée consécutive, des dizaines de migrants haïtiens se sont rendus jeudi 13 janvier 2022 à la Commission mexicaine d’aide aux réfugiés (COMAR) à Mexico pour demander aux autorités de leur accorder un visa humanitaire.

Depuis mardi, le siège de la COMAR était gardé par des policiers, qui tentaient d’expulser les Haïtiens qui manifestaient pacifiquement afin d’obtenir un document leur permettant de trouver un emploi et de louer une maison par leurs propres moyens. « Nous avons passé jusqu’à six mois ici sans papiers. Nous devons payer un loyer et aider les enfants et les personnes âgées. D’autres immigrants ont des documents. Les Haïtiens non. Nous devons savoir pourquoi », a déclaré Raquel, comme le rapporte le média local Diario Contraste.

Des manifestations de demandeurs d’asile ont également eu lieu dans d’autres villes mexicaines. Par exemple, à Monterrey, une ville située près de la frontière avec les États-Unis, des centaines d’Haïtiens manifestent depuis décembre pour obtenir l’aide des autorités fédérales. « Les autorités de l’immigration du pays n’ont cependant pas résolu leurs cas. Ils ne peuvent pas accéder à l’emploi formel, ce qui a généré des manifestations et des blocages partiels », a rapporté le Colegio de la Frontera Norte.

À Mexico, de nombreux Haïtiens sans papiers qui n’ont aucun revenu survivent dans des refuges pour migrants où des organisations caritatives leur offrent de la nourriture et leur enseignent l’espagnol. Cela se produit, par exemple, à Casa Tochan, un centre de refuge créé pour les migrants d’Amérique centrale qui a accueilli plus de 100 Haïtiens de tous âges au cours de la dernière année.

 

Telesur 14 janvier 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here