Magistrats et Juges en grève !

0
783
Cette grève d’une semaine a totalement paralysé les activités dans les cours et tribunaux du pays. Elle pourrait conduire à une paralysie illimitée du système judiciaire, si une entente n'est pas trouvée.

Trois associations de magistrats telles que l’Association professionnelle des magistrats (APM), l’Association nationale des magistrats Haïtiens (l’ANAMAH) et l’Association des juges de paix (AJUPHA) sont entrées en grève le lundi 20 mai 2019, comme elles l’avaient annoncé. Parmi leurs revendications, on peut citer entre autres : le paiement des arriérés de salaire; l’amélioration des conditions de travail, le transfert de compétences du Ministère de la justice vers le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) conformément à l’accord d’octobre 2017.

Trois associations de magistrats sont entrées en grève le lundi 20 mai 2019

Le transfert au CSPJ du fonds d’investissement devant servir à construire, réparer les tribunaux et les cours ; le renouvellement du mandat de tous les Juges en faveur desquels le CSPJ a émis un avis favorable; la cessation de toute forme d’ingérence de l’Exécutif dans le Pouvoir judiciaire qui compromet l’indépendance de la justice.

Cette grève d’une semaine a totalement paralysé les activités dans les cours et tribunaux du pays. Elle pourrait conduire à une paralysie illimitée du système judiciaire, si une entente n’est pas trouvée.

Des Magistrats en grève revendiquent de meilleures conditions de travail

Dans la même veine, l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH) et le Syndicat des greffiers d’Haïti (SYGH) ont annoncé pour leur part, le lundi 20 mai 2019,  que les greffiers des 18 juridictions du pays rentreront également en grève les jeudi 23 et vendredi 24 mai 2019 afin d’exiger du ministère de la Justice l’application de l’accord du 3 novembre 2017. Cet accord bilatéral garantit certains privilèges aux greffiers, dont des formations continues à l’École de la magistrature (EMA), l’adoption du statut déposé au Parlement et un ajustement de salaire.

Dans le département du Nord, les magistrats des deux juridictions Cap-Haïtien et Grande Rivière du Nord ont totalement respecté le mot d’ordre puisque tous les 25 tribunaux de paix n’ont pas fonctionné.

Signalons que les juges grévistes menacent d’observer une grève illimitée afin d’obtenir satisfaction à leurs revendications.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY