Le Secteur démocratique populaire (SDP) divisé!

0
70
Selon Nènèl Cassy, le SDP ne fait partie d’aucune commission de négociation, pourtant les autres membres de la direction réitèrent leur attachement à l’Accord du 11 Septembre 2021 dont ils exigent encore une fois la mise en œuvre totale.

Le directoire du Secteur démocratique populaire, dans une analyse de la conjoncture politique, vu leur influente participation au sein de l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace dit « l’accord 11 septembre », a décidé de ne pas mettre tous ses œufs dans un seul panier.

Ainsi depuis la publication de la liste de neuf personnes, signataires de l’accord du 11 septembre, le 24 juin 2022 dernier qui devront mener les négociations politiques  au nom de l’Accord de 11 Septembre,  l’ancien sénateur Lavalas des Nippes, Nènel Cassy avait publié sur son compte tweeter le 29 juin  une déclaration ambigüe insignifiante à savoir : « Suite à la résolution prise à Kenscoff 16 janvier 2022, le SDP négocie directement et en son nom avec tous les acteurs pour une sortie de crise. Le SDP ne fait partie d’aucune commission de négociation ».

De gauche à droite André Michel, Marjory Michel et Nènèl Cassy

Une façon de dire que le SDP ne faisait plus partie de l’accord du 30 septembre et pourtant André Michel et Marjory Michel faisaient bel et bien partie de l’équipe devant négocier au nom de cet Accord et, dans une note, l’ont indiqué eux-mêmes « un pas dans la bonne direction la démarche du Chef du Gouvernement, le Dr Ariel HENRY, de procéder à la mise en place d’une commission de négociations pour conduire les discussions avec les différents secteurs de la vie Nationale »

Le procédé utilisé par Cassy est cousu de fil blanc. L’ancien sénateur n’a pas dévoilé les vraies raisons de ses réactions qui sont semble-t-il une quelconque stratégie à la défense de ses intérêts personnels. L’avenir du SDP est déjà menacé puisque le peuple l’a rejeté dans les poubelles mais le fait est que lui, il veut se racheter pour ne pas être victime du même sort. Voilà sans doute pourquoi, il se livre à une pirouette politique  pour sortir sa tête de ce labyrinthe, surtout parce qu’il  est un probable candidat au Sénat pour représenter à nouveau son département au Parlement.

Ce n’est pas sans raison qu’il avait, en date du 20 juillet dans un tweet à l’occasion du premier anniversaire de l’installation du Premier ministre de facto Ariel Henry, appelé à tourner le dos au Premier ministre en ces termes «Jeunesse! Je vois, je me sens et je suis révolté. 20 juillet 2021-20 juillet 2022 : 1 an de retard. J’invite tout le monde à se retourner vers ce peuple meurtri et abandonné qui m’a déjà mandaté 2 fois. Laissons l’autre de côté, faisons ensemble le sauvetage. Nou la! »

L’ancien sénateur des Nippes, Nènel Cassy, lors de sa conférence de presse le 2 août 2022

Ce n’est pas le même cas de figure pour André Michel qui est déjà brûlé par les mauvaises politiques du SDP et de l’alliance contre nature avec le PHTK, qu’il prétend encore combattre.

Le constat est différent pour l’actuel ministre de la planification Ricard Pierre, un transfuge de Pitit Desalin. De même pour sa collègue Marjory Michel une ancienne ministre Lavalas. Les deux ne pourront être ni candidats à un poste électif ni ministre à aucun prochain gouvernement, sans qu’ils ne reçoivent décharge de leur gestion.

Voilà pourquoi l’astucieux sénateur impliqué tout de même dans une affaire louche d’enlèvement et d’assassinat à Delmas selon un rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), se montre opposer aux actions entreprises par ses pairs de l’Accord du 30 Septembre pour se faire une toilette politique.

Abel Loreston porte-parole de Force de l’Opposition Radicale

Cependant pour justifier sa décision, dans une conférence de presse donnée le 2 août,  Nenel Cassy déclare tout bonnement : « Nous avions signé cet accord politique pour l’instauration d’un climat sécuritaire, pour le procès Petro-Karibe, la réalisation de la conférence nationale souveraine, le traitement de l’affaire Dermalog »

« En guise d’amélioration de la situation, les gangs ont proliféré. Il n’y pas de sécurité. Lors des discussions pour la signature de l’accord, Ariel Henry avait donné pleine garantie de la satisfaction des revendications »

Ainsi souligne l’ancien Sénateur qui précise que « le Secteur démocratique et populaire ne reconnaît plus Ricard Pierre, un des membres du SDP, actuel ministre de la planification et de la coopération externe au sein du gouvernement de Ariel Henry ».

« Maintenant, Ariel est seul avec quelques amis » et « compte tenu de tout cela, nous prenons du recul par rapport à l’accord du 11 septembre. Cet accord n’a pas obtenu les résultats escomptés ».

Dans la même veine, Abel Loreston porte-parole de Force de l’Opposition Radicale pour le Changement signataire de l’Accord de la Primature a appelé  à la démission du chef du gouvernement, Dr. Ariel Henry, et annonce une manifestation anti-gouvernementale pour le 4 août prochain à Port-au-Prince, lors d’une conférence de presse tenue le 1e août 2022 tout en indiquant « nous assistons ces derniers temps sous l’administration Henry qui n’a pas de mandat, mais qui souhaite rester indéfiniment au pouvoir, l’aggravation de la misère et la calamité des haïtiens qui a augmenté considérablement ».

Des membres de l’Accord du 11 septembre

Par ailleurs dans une note signée le même 2 août 2022 par André Michel, Marjorie Michel et Ricard Pierre comme une sorte de réponse à Nenel Cassy « Le SDP, quoique insatisfait jusqu’à présent du Bilan de la gouvernance actuelle, pour rien au monde, ne fera ni de saut dans l’inconnu, ni d’alliance malsaine avec des secteurs mafieux au détriment des intérêts des masses démunies, qui restent attachés à l’accord du 11 septembre.  

Le SDP réitère très fermement son attachement à l’accord du 11 Septembre 2021  dont il exige encore une fois la mise en œuvre totale.      

Le SDP demande à ses dirigeants  nationaux et intermédiaires, ses militants et ses sympathisants de garder leur calme pour favoriser l’harmonie au sein de notre mouvement politique ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here