Le CEP repasse à l’action

0
247
La présidente du Conseil électoral provisoire, Guylande Mésadieu

Le Conseil Électoral Provisoire (CEP) de Jovenel Moise ne veut pas obtempérer à son obsession de doter le pays d’une nouvelle constitution. Ainsi, dans la soirée du lundi 28 juin 2021, elle est repassée à l’offensive dans la perspective de la réalisation du référendum constitutionnel et des élections générales en publiant un document fixant le dimanche 26 septembre 2021, pour la tenue simultanée du premier tour des élections présidentielles et législatives (Sénateur et Député) et du référendum constitutionnel.

Il faut souligner la date du 26 septembre 2021est justement la troisième prise par le pouvoir pour essayer d’organiser son référendum constitutionnel qui était initialement prévu le 25 avril 2021, reporté au 27 juin 2021 qui a été également renvoyé sous la pression populaire. 

Le gouvernement va essayer d’une pierre de faire deux coups : s’il a l’opportunité d’organiser une mascarade de scrutin présidentiel et législatif, il profitera de ce momentum pour réaliser son plus grand rêve à savoir le referendum.

La présidente du Conseil électoral provisoire, Guylande Mésadieu

Dans ce communiqué, numéro 12 du CEP, il est rapporté que le projet de décret électoral n’est pas encore prêt. qu’il s’attèle à le finaliser pour l’acheminer à l’Exécutif de sorte qu’il soit légitimé par sa publication dans le journal officiel, Le Moniteur.

Les partis politiques et les candidats qui auront à participer à ces élections prévues mais qui ne sont pas vraiment réalisables vu la conjoncture politique ont jusqu’au 6 juillet pour s’inscrire au CEP et la campagne électorale, pour le premier tour, démarrera le 26 août prochain.

Des membres du CEP de Jovenel Moise au cours d’une séance de travail

Dans la même veine, la mission de l’OEA a remis son rapport au gouvernement haïtien, tout en recommandant  « la mise en place d’un nouveau gouvernement et la formation d’un nouveau Cep » et la « désignation rapide d’un Premier Ministre et d’un Cabinet ministériel qui auront la confiance du peuple haïtien ».

Alors quel Conseil Électoral Provisoire (CEP) aura à organiser les prochaines élections, si vraiment elles auront lieu ?

Mathias Pierre

Pour toute réponse, rien ne bloquera les élections et le référendum  rapporte le Ministre Délégué Chargé des Questions Électorales, Mathias Pierre, qui pour renforcer sa détermination et celle de son gouvernement a déclaré : « Le Gouvernement est déterminé, la violence n’interrompra pas le processus démocratique et ne bloquera pas les élections et le référendum. Les élections ne sont pas optionnelles mais obligatoires. Tout va être fait pour mettre hors d’état de nuire ceux qui influencent la violence ». 

Qui vivra verra !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY