L’arbitrage américain

0
337
Jovenel Moïse et Youri Latortue. C’est l’arbitrage des Etats-Unis qui décidera le gagnant du gros lot, entre le président et les acteurs de l’opposition. Voilà à quel jeu risqué, l’avenir du pays est en train de faire face.

 Avec la crise qui sévit en Haïti entre l’opposition traditionnelle et le pouvoir en place, les deux équipes se préparent à un grand affrontement. L’une fait appel à une mobilisation populaire   visant à jeter dans les poubelles de l’Histoire le gouvernement PHTK qui serait remplacé par transition dite de rupture. L’autre pour sa part ne cesse également de s’adresser au peuple pour l’aider à rester au pouvoir malgré la fin de son mandat constitutionnel de sorte qu’il prépare des élections générales en 2021 et la mise en œuvre d’une nouvelle constitution.

Mais il y a de l’absurde dans cet affrontement. En effet, alors que les deux protagonistes font appel aux masses populaires, en fait, dans les coulisses, il ne manque pas d’individus grassement payés pour faire du lobby auprès des dirigeants américains et acheter ainsi leurs bonnes grâces afin de leur faciliter la tâche de les utiliser contre leur propre pays et le peuple en général.

Les deux équipes au service des puissances tutrices face à face

Ainsi donc, l’inauguration du 20 janvier à Washington sera une date décisive pour l’un et l’autre. Du coup ils sont devenus des partisans de Biden, celui qui, marchant sur les pas de son prédécesseur Donald Trump, va décider de l’avenir du pays pendant les quatre prochaines années de son mandat à la Maison Blanche. 

C’est l’arbitrage de l’impérialisme américain qui décidera pour les représentants des classes dominantes haïtiennes en lutte pour le pouvoir.  Celui qui trouvera les bonnes grâces de Washington sera l’heureux gagnant de la confrontation en cours. 

C’est pour dire que ni l’un ni l’autre ne comptent réellement sur les masses populaires puisqu’ils s’allaitent tous deux à la même mamelle des puissances impérialistes. Les masses populaires ne doivent compter que sur leur propre force créatrice pour sauver ce pays face aux vautours locaux et internationaux qui ont tous pillé et gaspillé l’argent de la Reconstruction du pays après le terrible séisme du 12 janvier 2010.

C’est l’administration Biden, qui va décider de l’avenir du pays pendant les quatre prochaines années de son mandat à la Maison Blanche.

C’est l’arbitrage impérial des Etats-Unis qui décidera entre Jovenel Moise et les multiples acteurs de l’opposition celui qui remportera le gros lot. Voilà à quel jeu risqué, l’avenir du pays est en train de faire face.

Nous de Haïti Liberté, nous ne cesserons jamais de dénoncer ces vendeurs de patrie, ces marchands de pays. Un jour viendra où le peuple organisé les balayera tous et leur demandera des comptes.

Vive la lutte des masses ouvrières et paysannes opprimées ! Non à l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires internes du pays ! Que le peuple haïtien prenne en main la destinée du pays de Dessalines.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY