L’accord de Marriott

0
468
A l’issue de deux jours d’intenses discussions, l’opposition s’est finalement arrêtée à l’idée que le remplaçant du président Jovenel Moise devant assurer la transition sortira de la Cour de cassation.

Les vendredi 8 et samedi 9 novembre 2019, tout le beau monde de l’opposition traditionnelle était au rendez-vous à l’hôtel Marriott, à Turgeau Port-au-Prince pour communier ensemble. Ils étaient représentés au sein des organisations telles que : Alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haïti, Passerelle, Mache Kontre, Fanmi Lavalas, Forum patriotique de Papaye et le Bloc démocratique pour le redressement national.

La toile de fond de cette réunion a été la recherche d’un consensus pour le choix d’un remplacement à Jovenel Moise.

La toile de fond de cette réunion a été la recherche d’un consensus pour le choix d’un remplacement à Jovenel Moise et il faut bien le souligner que cette réunion a été l’initiative de la Passerelle.

Vue des participants.

A l’issue de deux jours d’intenses discussions, l’opposition s’est finalement arrêtée à l’idée que le remplaçant du président Jovenel Moise devant assurer la transition sortira de la Cour de cassation. Finalement, au local de la CTH sue la route de Frères à Pétion Ville, ils sont arrivés, le dimanche 10 novembre, à signer un document baptisé « Entente Politique Nationale ».

Tout le beau monde de l’opposition traditionnelle était au rendez-vous à l’hôtel Marriott à Turgeau, Port-au-Prince.

Ils ont signé à l’exception de Fanmi Lavalas et du RDNP qui ont fait le dos rond et n’ont pas paraphé l’Accord. Mais il faut préciser que certains membres influents de Fanmi Lavalas tels que le Dr. Schiller Louidor, l’avocat Gervais Charles, le sénateur Nènèl Cassy pour ne citer que ceux-là sont également membres de l’Alternative Consensuelle et sont très confortables pour la désignation d’un juge de la Cour de Cassation.

Des hommes d’affaires.

De coutume, comme les organisations populaires n’ont pas été invitées au rendez-vous des grandes personnalités politiques, quelques militants d’organisations populaires ont trouvé un moyen pour s’infiltrer dans la salle le premier jour en perturbant un petit peu la réunion. Ils ont exigé leur participation et exprimé qu’ils n’avaient donné droit à quiconque de parler en leur nom. Pour les calmer, 5 d’entre eux ont été autorisées à participer au programme.


Parmi les juges, il a des noms que cite déjà la rumeur populaire, ainsi : Me Mécène Jean-Louis, René Sylvestre et Ivickel Dabrévil. Ces noms cités par l’Alternative seront-ils tout bonnement rejetés puisque selon l’accord de Marriott, une nouvelle commission sera constituée à la place de celle de facilitation pour évaluer tous les 11 juges de la Cour de Cassation. C’est une véritable chance qui passe pour les juges de la cour de Cassation !

Les représentants du secteur paysan.

Selon Bernard Craan : « Ça ne va pas changer du jour au lendemain, mais il est évident qu’aujourd’hui, c’est une avancée significative et qui prouve à tout le monde que l’on est capable de s’asseoir et de trouver ensemble des formules qui nous permettent d’avancer ». Il ajouta ensuite dans une interview à l’AFP « Cette solution haïtienne sera loin d’être parfaite, on aura besoin de l’assistance internationale, mais pas de l’intervention internationale, pas de l’ingérence de l’international ».

Lemète Zéphyr porte-parole de la Passerelle, a pour sa part déclaré : « Demain, les acteurs procéderont à la rédaction de la feuille de route du gouvernement de transition et la création de l’organe central ayant pour mission de contrôler les actions de l’exécutif. Nous aurons la possibilité d’avoir un accord rédigé et signé par tous les acteurs sur ces deux points »

Dimanche 10 novembre, signature du document baptisé « Entente Politique Nationale » au local de la CTH sue la route de Frères à Pétion Ville.

Cette nouvelle commission sera formée de 7 représentantes/ représentants, issus des 5 blocs politiques ayant conclu l’entente du 9 novembre 2019, plus 2 personnalités de la société civile. Selon la Passerelle qui a pris le contrôle du processus, cette commission sera assistée de 2 personnalités de la structure Passerelle que dirige l’homme d’affaires Bernard Craan, et dont le pasteur Lemète Zéphyr est le porte-parole.

Par ailleurs l’ambassadrice des Etats Unis en Haïti Michèle Sison s’exprimant lors de la cérémonie de clôture de la mission du USNS Comfort en Haïti à la base Amiral Killick à Carrefour le lundi 11 novembre a déclaré que « Les Etats-unis encouragent les acteurs à discuter ensemble dans un dialogue inclusif, sans préalable et sans condition afin de trouver une solution haïtienne démocratique durable pour protéger la santé, l’Education et le bien être de la population haïtienne »

Beaucoup d’observateurs politiques considèrent l’accord de Marriot comme un pas, d’autres le voient comme un grand pas. Mais la question à se poser ce pas est-il dans la mauvaise ou la bonne direction ?

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY