La remontée du Choléra-MINUSTAH était prévisible !

0
468

4. Le renforcement des capacités des Comités d’approvisionnement en eau et d’assainissement, des Conseils administratifs communaux et des techniciens de l’eau et de l’assainissement, pour améliorer la prestation de services et la gouvernance dans ce secteur.

5. Le Gouvernement haïtien et ses partenaires internationaux, reconnaissent cependant, que beaucoup plus d’action et d’investissements sont nécessaires pour mettre pleinement en œuvre le plan national d’élimination du choléra. Ce plan prévoit un premier 310 millions de dollars trois ans (2,2 milliards sur 10 ans pour financer les investissements dans l’eau et des infrastructures d’assainissement, l’amélioration de la surveillance de la sécurité de l’eau et la gestion des ressources, l’éducation sanitaire de la population, sur l’hygiène et le renforcement des capacités institutionnelles à tous les niveaux.

« Haïti et ses partenaires ont fait des progrès significatifs dans l’eau et l’assainissement, mais pour vaincre le choléra, il faudra une importante intensification de ces efforts » a déclaré Isabella Danel « Le travail accompli jusqu’à présent par nos partenaires de la Coalition régionale doit devenir universelle, et cela nécessitera de nouvelles ressources.

Face à l’irresponsabilité des Nations Unies et du gouvernement macoute-GNBiste, Martelly-Paul, le peuple haïtien en général et les victimes des actes criminels de l’ONU sur la population la plus appauvrie de la planète, la mobilisation doit s’imposer pour les forcer à respecter les droits humains en Haïti. La grande question qu’on se pose actuellement est celle-ci : un gouvernement restavèk comme celui de Martelly-Paul est-il capable de faire respecter les droits du peuple haïtien ?

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY