Joseph Lambert sera-t-il écarté ?

0
405
« Les Etats-Unis auraient conseillé au sénateur Joseph Lambert de faire retrait de sa nomination comme Président provisoire, et à Ariel Henry d’intégrer le cabinet ministériel sous la direction de Claude Joseph ».

L’actuel sénateur du Sud-est qui s’était divorcé avec Jovenel Moise, du seul fait que ce dernier lui avait promis le poste de Premier ministre et n’avait pas respecté ses promesses, Joseph Lambert, juste après l’assassinat du 7 juillet, le tiers restant du Sénat de la République, soit 8 ou 10 sénateurs parasites qui ne faisaient rien autre que toucher leurs exorbitants salaires l’ont choisi par consensus et dans l’esprit de l’article 149 de la Constitution pour être le successeur provisoire de Jovenel Moise.

Samedi dernier 10 juillet, Lambert devrait être installé avec la prestation de serment au Palais National comme président provisoire de la République. La séance n’a pas eu lieu et selon les explications de Lambert sur Twitter : « Les sénateurs ont décidé de reporter la prestation de serment prévue pour cet après-midi. Ils veulent être tous présents pour participer activement à l’investiture. Il y a une urgence de rebâtir l’espérance dans notre pays »

Certains partis politiques qui ne peuvent pas rester en dehors du pouvoir, tels que : AAA, Fusion, le RDNP, En avant, INITE, FND, VERITE, Veye yo, DIRPOD sont entrés dans le rond après un protocole d’accord signé le vendredi 9 juillet, baptisé  “Protocole d’entente nationale”. Tout en ralliant avec eux, le PHTK de Michel Martelly et de Jovenel Moise pour continuer l’œuvre du disparu sous les balles assassines. Et pour rendre Jovenel heureux, il tient à conserver sa nomination du Dr Ariel Henry, comme Premier ministre, nommé par arrêté en date du 5 juillet 2021, publié au journal officiel Le Moniteur spécial No 36-B.

Joseph Lambert

Un projet qui ne dérangera pas les Etats-Unis même quand Mme La lime aurait elle-même fixé ses pions sur Claude Joseph pour diriger le pouvoir jusqu’aux prochaines élections. Entre Claude Joseph et Joseph Lambert, pas de grande différence, mêmement pareillement, ils sont tous des enfants aux services de la grande famille, puisqu’ils s’allaitent tous à la même mamelle des puissances impérialistes.

« II sera constitué un gouvernement d’entente nationale en concertation avec les forces politiques et les acteurs de la société civile signataires de la présente. II sera formé suivant l’esprit de l’article 289 de la constitution, un Conseil provisoire chargé de renouveler le personnel politique à travers des élections inclusives et crédibles dans un délai techniquement possible »

Claude Joseph

L’unique différence Claude conserverait l’actuel CEP mais pour Lambert et Ariel, un nouveau CEP prendra les rennes pour satisfaire les intérêts électoraux des Etats-Unis. Seul point de rupture dans l’accord des partis,  le renouvellement du personnel politique à travers des élections crédibles doit se tenir dans un délai ne dépassant pas à (12) mois”, alors que les Etats-Unis parlent de cette année pour les joutes électorales.

Pas de panique, ils arriveraient à s’entendre, nous ne pouvons pas déjà oublier cette grande déclaration de Lambert au début du mois de mai dernier : « Peu importe ce que pensent les autres, je dois faire cette suggestion. On constate que la police est incapable de ramener la paix et la tranquillité dans les zones de non-droit. C’est le même constat pour l’armée. Il n’y a qu’une solution. Solliciter et accepter de la communauté internationale une assistance logistique et opérationnelle armée pour déloger les bandits, ramener la paix et la tranquillité. Certains peuvent avoir peur de le dire, moi non » Cela veut dire, les Etats-Unis sont garantis de la continuation de leur domination sur ce nouveau régime en gestation.

Il semblerait que c’est la délégation américaine composée des officiels du Conseil national de sécurité, du Département d’État, de la Sécurité intérieure et du Département de la justice qui devait arriver le dimanche 11 juillet qui a forcé les troupes de Lambert et Ariel de ne pas occuper le palais national.

Cette délégation composée de Juan Gonzalez, Western Hemisphere Affairs Senior Director National Security Council; Laura Lochman, Deputy Assistant Secretary, Department of State; Bruce Swartz, Deputy Assistant Attorney General, Department of Justice ; Angel Castillo, Unit Chief International Operations, FBI; Robert Paschall, Deputy Assistant Secretary, International Affairs, Office of Strategy, Policy and Plans, DHS; Mo Telab, Region 2 Chief of Protective Security, Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA), Department of Homeland Security;  Gary Renfrow, Asst Administrator for International Operations, Security Operations,  Transportation Security Administration (TSA) a rencontré Joseph Lambert aussi bien que les PM sortant et entrant en l’occurrence Claude Joseph et Ariel Henry à l’ambassade américaine.

Ariel Henry

Seule note discordante est venue du secteur démocratique et populaire SDP du président de la transition Joseph Mécène Jean-Louis et André Michel. Le SDP dénonce et qualifie de mort-née la signature de l’accord entre le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et des partis et regroupements politiques de l’opposition autour de la désignation de Joseph Lambert et Ariel Henry comme président provisoire et Premier ministre.

Selon les déclarations peu convaincantes de Lambert « J’ai rencontré la délégation américaine et ensemble nous avons apprécié la résolution du Sénat qui a fait choix de moi comme président provisoire de la République. Nous avons pris rendez-vous ce soir pour les nouvelles étapes qui vont suivre.»

Pour toute réponse aux propos de Lambert, un proche de Claude Joseph a lui-même indiqué que «Cette délégation américaine n’avait pas pour mission de trancher en faveur de telle ou telle partie. Elle n’a rien imposé à personne, sinon elle a plaidé pour un dialogue entre tous les acteurs afin de trouver une solution»

Entre temps, avant les funérailles de Jovenel Moise qu’un comité va préparer en accord avec son épouse, la lutte pour le pouvoir est intense et menaçante entre les principaux acteurs. Qui vivra verra!

Selon le journaliste Paul Yves Léandre de Haiti Press Network,  « les Etats-Unis auraient conseillé au sénateur Joseph Lambert de faire retrait de sa nomination comme Président provisoire, et à Ariel Henry d’intégrer le cabinet ministériel sous la direction de Claude Joseph ».

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY