Jean Mardy Vallon : une figure inoubliable du football haïtien

0
1345
Jean Mardy Vallon

Par Jean L. Vallon

 

Partout en Haïti, on le connait comme l’un des meilleurs entraineurs du sport-roi, le football. Il a passé toute sa vie à prôner ce sport en formant des jeunes garçons dont quelques uns d’entre eux représentaient Haïti lors du mondial 74 en Allemagne. Citons: Wilner Nazaire, Arsène Auguste (Pelaw), Eddy Antoine, Fritz André (Plantain) qui jouaient dans son club Flèche Noire qui faisait la pluie et le beau temps tant qu’á la Ligue de Foot Ball de Port-au-Prince que dans les championnats de vacances tels au Parc du Petit Séminaire Collège Saint Martial, à Cité Cadet aujourd’hui Delmas 24, au Parc Sainte Thérèse de Pétion Ville et même dans les provinces.

Entraineur, arbitre, moniteur sportif au ministère des sports ont été les titres de Jean Mardy Vallon qui débuta au football à l’âge de 12 ans en compagnie d’autres jeunes comme Claudel Legros, capitaine de la sélection nationale des années 60 et 70.

Avec l’équipe Jupiter de Poste Marchand, Jean M Vallon en 1945 jouait en compagnie des joueurs comme les frères Baril, Augles Legros, Henry Gordon, Ernst Pierre Louis, Anel Boix, Jean Claude Gérard, Roger Desgrottes et Piquant (pas Wilner Piquant) gardien réserviste de la sélection nationale de 74 et de l’Aigle Noir du Bel-Air. Deux ans plus tard Claudel Legros les emmena tous au Victory Sportif Club pour évoluer en 4ieme et 3ieme catégorie (1947-1948).

Durant les années 1950-1952, Jean Vallon joua en première catégorie de l’Etoile Haïtienne comme ailier droit avec d’autres copains tels Oscar Delpêche en demi, Moise Chrispin en position d’arrière central, Michel Louis en demi centre. A l’époque on jouait le 3 2 5- un latéral droit, un arrière central, un latéral gauche en défense, un demi droit et un demi gauche en milieu de terrain, et cinq attaquants que voici : un ailier ou extrême droit, un ailier gauche ou extrême gauche, deux inters un droit et gauche et un avant-centre. Plus tard, il fut titulaire au poste d’ailier droit au Bacardi en compagnie de Gérard Mardi (Ti Gérard). Cependant il allait mettre fin á sa carrière de footballeur après deux déchirures au genou gauche. « C’était en 1954», dit-il.

En 1955, il dota Poste Marchand de sa première équipe de football dénommée Flèche Noire qui allait former des milliers de joueurs à différents niveaux: 4ieme, 3ieme, 2ieme et première catégorie. Ce club fut couronné  champion durant plusieurs championnats. Les frères Wilfrid et Ludger Lescouflair, et Jean Vallon débutèrent comme joueurs et entraineurs, et Les frères Franck et Crescent Versailles furent membres du comité exécutif de Flèche Noire.

Pour mieux préparer ses joueurs, en 1960, Jean Vallon participait á son premier stage d’entraineur que dirigeaient Hibbert Legros, Arnold Blain, Fritz Yacinthe, Emmanuel Coicou membres fondateurs et du comité exécutif de la Ligue de Foot Ball de Port au Prince. Participèrent aussi á ce stage: Claude Armand qui devint entraineur de Jupiter, Ludner Saint Vallières du Zénith, Voltaire Racine de l’Aurore, Fritz Bonny de Caravellas, Pastel Cadet du Juvans, Congita de Bienvenue, de Jean Laventure de l’Aigle d’Or, Fritz Neff un arrière de l’Aigle Noiret, et René Vertus, gardien de but du Racing, qui fut le lauréat patenté de cette promotion. Toutes ces EQUIPES  figuraient parmi les quatorze clubs de foot dès la création de cette Ligue de Foot Ball de Port au-Prince.

Pour l’exercice 1970-1971, Jean M Vallon a suivi son deuxième stage d’entraineur dirigé par les instructeurs Antoine Tassy, alias Zoupim entraineur du Racing Club Haïtien et de la Sélection Nationale qui participa á la Coupe du monde de football en Allemagne (1974); Lucien Barosy, entraineur de l’Aigle Noir, et Paul Mentor qui assura les cours de psychologie et de tactique. Les docteurs Lafontant et Lafleur eurent le privilège d’enseigner respectivement l’anatomie et la physiologie.

Participaient à ce stage d ‘entraineur: Claude Armand, Ernst Gaston, Fritz Bonny, Raphael Blaise, Necker Bellevue (Papa Neck), Charles Mazarin, Claude Poinvil et Philippe Wilson Désir qui fut lauréat de cette promotion et qui n’avait pas eu la chance d’assister á la cérémonie de la remise des diplômes. Il fut l’un des premiers officiers des gardes côtes haïtiennes à bombarder le Palais National. Charles Mazarin ne fut pas diplômé non plus, selon les dires de J Vallon, « Mazarin ne suivait jamais les ordres de Zoupim ». Toutes ces activités furent l’œuvre de Claude Raymond qui était alors Président de la Fédération Haïtienne de Foot Ball.

Stage d’arbitrage

En 1972, il y eut un stage d’arbitrage organisé toujours par la Fédération Haïtienne de Football. Ce stage fut dirigé par Antoine Moskova, ancien gardien de but du Don Bosco de Pétion Ville, de Paul Mentor et d’Albert Pierre Louis connu sous le nom de Marie Thérèse ou   Tètè et assisté de Edner Pageotte André. Et les participants furent: Jean M Vallon, Fritz Saintélus, Paul Joseph, André Désir (Tichin), Michel Pierre, Jacques Dorno décédé, Roland Cajuste, Dr. Wilner Timothée, Elisée Saint Preux. Après ce stage un certificat fut remis à chaque participant et il y avait un examen final en 1975.Cependant, on devait attendre l’année  1977 pour recevoir le diplôme.

En 1980, Il y avait eu un recyclage d’arbitres ordonné par la FIFA-Fédération Internationale de Football. Les instructions de ce recyclage furent dirigées par l’arbitre international Suisse Erick Voegel. «C’est après ce stage que mon nom fut envoyé á la FIFA pour être enfin reconnu comme arbitre international», a eu à déclarer Jean M Vallon.

A l’époque il n’existait pas encore un Ministère des Sports en Haïti ; mais en 1980, Gérald Raoul Rouzier devint le premier Ministre des Sports. A l’annexe du Bureau des sports au Bicentenaire je travaillais comme moniteur sportif sous la direction du staff technique composé de Franck Civil, l’entraineur qui avait fait le bonheur du Victory, Evans Lescouflair qui allait devenir Ministre des Sport en 1991.Travaillaient aussi comme moniteurs sportifs á cet annexe Necker Bellevue (papa neck), Ernst Gaston, Paul Mentor, Michel Balise etc…

Après avoir gagné plusieurs championnats interscolaires tant en catégories Cadet que Junior avec les Lycée A. Firmin, Toussaint Louverture, le Petit Séminaire Collège Saint Martial et formé des centaines d’écoliers en foot, Vallon fut nommé Directeur Sportif en 1991 par le Ministre Lescouflair, et avant sa retraite en 1997 fut  nommé Inspecteur Général des Sports.

En voyage en Haïti en 2014, un hommage  avait été rendu à Jean M. Vallon par Yves Jean Bart (Dadou), président de la Fédération Haïtienne de Foot Ball et l’ex-ministre Evans Lescouflair en présence des employés de ce ministère. La majorité d ‘entre eux furent ses élèves aux Lycées de la capitale. “Tous avaient témoigné de mon travail; donc j’avais fait œuvre qui vaille”, disait l’entraineur sur l’écran de la Télévision Nationale.

Malgré qu’il ne vit pas en Haïti, certains journalistes comme Dr Yves Jean Bart dans ses analyses ne manquaient jamais de le mentionner comme l’un des nationalistes qui a passé toute sa vie à former des footballeurs haïtiens. Aussi Raymond Jean Louis (calalou) et Patrice Dumont, actuel Sénateur, qui faisaient toujours référence á Jean Mardy Vallon comme une figure de proue du football haïtien.

Actuellement, l’entraineur et arbitre Jean Mardy Vallon vit en Floride. Pour de bons souvenirs, n’hésitez pas à l’appeler au 305-343-3028.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY