Ernst Janus, activiste culturel haïtien: 1940-2020

Co-fondateur de "Granchimen"

0
260
Ernst Janus, 80 ans, est décédé le 3 juin 2020 au Brooklyn’s Downstate Hospital en raison de complications liées au cancer et au coronavirus.

Encore un pilier de la communauté haïtienne de New York est tombé.

Ernst Janus, 80 ans, dont la grande barbe grise et le béret de travers figuraient invariablement lors de nombreux événements politiques et culturels haïtiens au cours des trois dernières décennies, est décédé au Brooklyn’s Downstate Medical Center le 3 juin 2020 après que ses poumons se soient éteints. Souffrant d’un cancer du poumon, son état se serait compliqué par le Covid-19, pour lequel il avait testé positif. Au cours des trois dernières années, il avait fait de nombreux séjours dans des hôpitaux et des maisons de soins en raison de diverses maladies.

Janus, co-fondateur du groupe culturel Granchimen, «était un militant déterminé avec beaucoup de conviction…»

Janus était l’un des principaux fondateurs de l’organisation culturelle Granchimen, qu’il a formée il y a environ 30 ans avec feu le batteur Fritzner Augustin, Ernst Sévère, Patrick Lafrance et d’autres.

Né le 2 mars 1940, il a été élevé dans le quartier à flanc de coteau de Belair à Port-au-Prince par son père, Léonce Janus, et sa mère, Rosalie Daguerre Janus. Il a fréquenté le lycée Pétion de la capitale et s’est intéressé au théâtre, suivant des cours et jouant dans des pièces de théâtre à l’Institut français.

Il a rencontré sa femme, Lucienne Delmas, à Port-au-Prince, et ils se sont mariés à l’église Saint-Yves le 10 juillet 1965. Six mois plus tard, en janvier 1966, ils ont émigré à New York.

S’installant d’abord dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, Janus s’est formé à Harlem et au Staten Island College pour devenir technicien de laboratoire médical. Il a ensuite travaillé pendant des décennies au laboratoire NYU Langone Hospital de Manhattan, faisant principalement des analyses de sang.

Mais ses vraies passions étaient le changement politique progressif et la culture haïtienne. Pendant des années, il se réunissait avec son cercle d’amis à l’église de l’Evangel au 1950 Bedford Avenue pour discuter de politique, réciter des poèmes, jouer de la musique et des chansons et faire des sketchs. Janus jouait de la guitare, du piano et de l’harmonica.

Ensuite, le lieu de rencontre a déménagé au 815, avenue Rogers et, finalement, à son emplacement actuel, au 836 de la même avenue, dans les locaux de l’école La Différence Auto.

Le cercle d’artistes a finalement formé Granchimen dans les jours grisants entourant la première élection du président Jean-Bertrand Aristide en 1991. Ils ont également formé le Rezo Solidarite Batay Ouvriye (Solidarity Network for Workers Struggle), un groupe de soutien pour l’un des syndicats les plus militants et les plus anciens d’Haïti.

Ernst Janus fête ses 79 ans le 2 mars 2019.

Ernst Janus était également souvent sur les ondes de la communauté haïtienne de New York en tant que co-animateur du programme Granchimen, diffusant d’abord avec Radio Lakay puis avec Radio Tropicale.

Avant la pandémie de Covid-19, Granchimen parrainait des événements culturels occasionnels dans la communauté haïtienne, et tous les dimanches soirs, des batteurs, des danseurs, des chanteurs, des poètes et des visiteurs se réunissaient à l’école La Différence Auto pour plusieurs heures de musique et de discussion. On pouvait presque toujours trouver Janus là, venu depuis son appartement en sous-sol à seulement deux pâtés de maisons au sud sur l’avenue Rogers.

« Janus était un activiste déterminé avec beaucoup de conviction, qui pensait que la lutte du peuple devait être autonome, ce qui signifie ne pas collaborer avec le gouvernement », a déclaré Ernst Sévère, cofondateur de Granchimen et directeur de La Difference Auto School. « Il a participé à la création d’institutions communautaires et a inspiré la prochaine génération de jeunes à poursuivre la lutte. C’est son héritage ».

Son frère aîné, Jacques Janus, et sa sœur aînée, Anne Marie Janus Camy, sont décédés. Ernst Janus laisse dans le deuil son épouse, Lucienne, qui vit à Rosedale, New York, sa cousine, Agathe Armand, et cinq neveux et nièces, Jacques Camy, Patrick Camy, Anne Marie Camy, Jonathan Janus et Marjorie Janus.

Un service funéraire ou commémoratif à la Maison funéraire Frantz Daniel Jean sur Foster Avenue à Brooklyn sera annoncé prochainement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY