Démission du chef du parquet de Port-au-Prince Clamé Ocname Daméus !

0
239
Le vendredi 2 février 2018, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Clamé Ocname Daméus, a remis sa démission au ministre de la Justice Me Heidi Fortuné.

A la surprise de plus d’un, le vendredi 2 février 2018, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Clamé Ocname Daméus, a remis sa démission au ministre de la Justice Me Heidi Fortuné par une courte lettre et sans aucune autre explication que de signifier « Par la présente, je vous avise que je quitte ma fonction de Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince. Cette décision est effective dès réception ».

Investi le 1er avril 2017, Daméus a démissionné à moins d’une année dans cette fonction.  Justement une semaine après avoir reçu de son ministre de tutelle, Heidi Fortuné,  une lettre de blâme datée du 25 janvier 2018 dans laquelle lui étaient adressés des reproches en ces termes : « En référence aux instructions qui avaient été données à la fin de l’année écoulée aux Chefs des différents Parquets de la République, dans le cadre de la mesure de clémence en faveur de certains détenus, le Ministère que je dirige revient sur votre juridiction en particulier, eu égard au traitement des dossiers laissant à désirer.

Le Ministre de la Justice Me Heidi Fortuné

Ce n’est pas sans peine de constater que, pour la majorité des cas ayant été soumis à son attention, il s’agit de personnes qui avaient terminé de purger leur sanction et que, par la faute de votre administration étaient gardées encore en prison.

Cette situation, ô combien révoltante, tend à défier l’une des priorités du Gouvernement en matière pénale, qui est de réduire au plus bas, ce jusqu’à son éradication, le taux de détention préventive prolongée.

Le Ministère, dans sa mission de veiller à la stricte application de la politique pénale de l’équipe gouvernementale et à la distribution d’une saine et impartiale justice, croit opportun de donner l’alerte en sanctionnant dûment votre comportement préjudiciable et pour le moins blâmable.

Au centre : le chef du Parquet démissionnaire Me Clamé Ocname Daméus

Certain que d’autres actes similaires ne se reproduiront plus à l’avenir, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique vous prie de recevoir, Monsieur le Commissaire du Gouvernement, ses salutations. »

Rappelons que Me Clamé Ocname Daméus avait déjà occupé ce poste au cours de la présidence de Michel Joseph Martelly.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY