Carnaval, Incendie : Bilan catastrophique

0
284
Le Premier ministre Jack Guy Lafontant flanqué de quelques ministres et d’autres personnalités de l’Etat et de la police ont dressé le 16 février dernier un bilan positif du carnaval 2018.

Kayiman sot nan lanmè li di w reken gen mod dan se kwè pou w kwè l !!!

Pwovèb Ayisyen

Bilan du carnaval

« A entendre les membres du gouvernement déblatérer sur les ondes, l’on aurait cru que c’est le premier carnaval à être organisé dans le pays ». Commentaires judicieux de l‘ex sénateur Clarck Parent qui intervenait ce samedi 17 février à l’émission Ranmanse diffusée sur radio Caraïbes en a profité pour leur prodiguer des conseils salutaires relatifs à l’organisation de carnaval. Pourtant, une conférence tenue la veille a été l’occasion pour le Premier Ministre et sa suite trop pléthorique, de présenter leur propre bilan du carnaval, qui devrait se dérouler les 11, 12, 13 février pour les autres groupes. Cependant pour Miki et ses bandits légaux, il a été prolongé de façon circonstancielle jusqu’au mercredi 14 suivant à 10 heures.

Ils étaient nombreux à s’encombrer  autour d’une table pour se congratuler indéfiniment. Yo kontan yo bo, bay lanmen. Le Premier Ministre, le Ministre de l’in…Culture et de l’in…Communication, la Ministre de la Santé Publique et de la Population, celui de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, des Haïtiens Vivant à l’Etranger, le Tourisme, le Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique, les Directeurs Généraux des Ministères de la Culture, de la Communication, le Commissaire du Gouvernement, du Départemental de l’Ouest de la Police Nationale d’Haïti (DDO).

« Un centre de Commande de sécurité coordonné par le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, de concert avec le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique et la Direction de Protection Civile se sont occupés du bien être des carnavaliers. Des caméras montées à bord de drones qui « volaient en l’air » ont été déployés sur le parcours du carnaval national, ce qui a permis la surveillance permanente de la foule ».  Se pi bèl mèvèy syèk la pou Minis Enteryè a paske se premye fwa li wè yon dwòn ki vole anlè !!! Mezanmi oooooo Ayiti ti Cheri sou wout chanjman vre.  

C’était la plus grande merveille du siècle pour les membres du gouvernement de voir les drones survoler le Champs-de-Mars. Yo sezi wè sa paske yo pat achte yo pou yo vole anlè men pou yo te flannen atè nan pil fatra yo. Comme l’a conseillé le « sénateur » Aya un tribunal ambulant a traité illico les dossiers des 65 personnes interpellées. Et elles ont été condamnées lapoula. Parallèlement les dilapidateurs notoires des 4 milliards de Petro et Caribe, montés à bord de la Caravane du carnaval, t ap yaya kòyo pandan y ap gade tout moun nan je kòm ki dire yo pat nan anyen. Epi pesonn pa di yo anyen !!!

Pour la gestion de 13 postes de soins médicaux, 23 ambulances, plus de 200 secouristes, une centaine de médecins et d’infirmières, 10 psychologues, des agents de l’IBESR et plus de 1000 brigadiers ont été mobilisés. Dans ces différents postes médicaux, 877 carnavaliers ont trouvé des soins adéquats. Le stand de la Première dame Martine où un espace a été aménagé pour la circonstance, a accueilli 9 enfants égarés qui ont été retrouvés par les agents de l’IBESR sur le parcours. Se yon òfelina pou san zazil !!! Ala kote w tande papa.

Au niveau touristique, le Carnaval National a attiré beaucoup de touristes. Du 30 janvier au 14 février 2018, plus de 315 vols ont été enregistrés sur Port-au-Prince et 11 639 touristes ont été recensés. Les chambres d’hôtels de la zone métropolitaine affichaient des taux d’occupation allant jusqu’à 88%. Et au premier Ministre d’informer aux incrédules qu’ « Haïti est une grande puissance culturelle et nous venons de vivre un moment très fort à travers le pays durant le carnaval du changement ».

Monsieur Lafontant est aux anges du fait d’avoir atteint l’objectif de zéro mort et aucune dette pour l’État après le carnaval. Men se pa son sa a m tande nan lari a !!! La Direction Sanitaire de l’Ouest d’un autre coté nous informe que durant les 3 jours gras à Port-au-Prince, plus de 900 personnes blessées ou victimes de malaises dont 477 femmes avaient reçu des soins. Men yo fè espre yo pa di pi fò nan blese yo se ak kout koko makak vendil lapolis maspinen yo pou pase raj yo paske yo gen lontan yo pa touche.

Des incendies de marché

Les conséquences inestimables du séisme Pétro Caribe de magnitude 4 milliards sur l’échelle du vol et de la corruption qui a fait près de 12 millions de victimes dans le camp de masses populaires ne se sont pas encore dissipées. A l’aube du mardi 13 février dernier, c’était au tour des étalagistes du marché Hyppolite de payer chèrement l’irresponsabilité de manœuvriers maladroits de cette caravane désuète. Les victimes de l’incendie qui a ravagé la partie Sud du Marché en Fer amères contre l’Etat tèt kale qui n’a pas pris aucune mesure visant à empêcher la répétition de tels actes.

C’est ainsi que le marché du port plus connu sous le nom de Mache Milyon a pris feu dans la journée du dimanche 18 février. Bien entendu, cette réalité incendiaire met à nue la supercherie des démarcheurs de la Caravane qui n’ont pensé à mettre sur pied un corps de pompier. Sa fè mal pou w wè se ak bokit malere ak malerèz ap pran dlo nan machin ponpye pou tenyen dife a. Kote kamyon dlo grate Simo yo ? Combien de milliards le gouvernement n’a-t-il pas englouti pour ressusciter une armée dont même ceux qui l’ont clonée ne savent encore à quelle fin. Men sa w ka pa konnen tan gen piplis mache kankannen se piyay yo bay manm komisyon dedomajnamn an yo.

« La Résolution du Sénat de la République d’Haïti de rejeter les rapports partisans et diffamatoires, sur la gestion des fonds Pétro Caribe, est une décision sage et juste. C’est une victoire de la raison, sur les 62 mensonges ». Ainsi s’est prononcé ce Lamothe Gagòt pleinement satisfait du fait que le rapport en question soit brulé au feu impitoyable de conseillers twou nan manch de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif. Men nonm Gagòt sa a pa sonje di konbyen verite ki nan rapò a.

Autre son de cloche du côté du Sénateur Youri Latortue qui affirme pourtant: « Personne ne pourra faire échapper de la justice, les dilapidateurs des fonds de Petro-Caribe. Le temps de l’imposture n’est pas le temps de la Justice. Tenter d’éclipser l’évidence est une entreprise vaine et sans lendemain. Le Droit triomphera ». Jan senatè Latibonit la pale a mesyedam Petwo Karibe yo pa gen enterè pou yo dòmi twò di.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY