Arnel Joseph capturé !

0
903
Arrestation du puissant chef de gang de Village de Dieu : Arnel Joseph

Le scénario de l’arrestation de Arnel Joseph survenue le lundi 22 juillet à l’hôpital Lumière de Bonne-Fin, dans la ville de Cavaillon, à quelques kilomètres à l’est de la ville méridionale des Cayes où, il s’y était rendu pour soigner une blessure à la jambe infligée selon ses propres mots au cours d’une guerre de gangs autour de la ville des Gonaïves en juin dernier est semblable au récit d’assassinat du chef de gang de Savanne Pistache Jean Sony alias « Tije » au mois de mars dernier dans un guet apens comploté par ses commanditaires à Delmas 83.

Le chef de gang Arnel Joseph

En effet, la PNH a rapporté les faits de l’arrestation comme un gigantesque et héroïque exploit et selon la PNH Arnel a été sous leur radar depuis son déplacement de l’Artibonite. Il est même souligné comme quoi, la PNH avait mobilisé des unités spécialisées pour infiltrer la délégation qui accompagnait Arnel aux Cayes, jusqu’à sa capture.

Selon le journaliste Gary Pierre-Paul Charles de ScoopFM « depuis déjà deux semaines, la police avait procédé à l’arrestation du numéro 2 du gang d’Anel dans les environs de Gerald bataille où il avait été surpris avec son épouse …… »

Le directeur Général de la PNH Michael Gédéon et le président inculpé Jovenel Moise

Ce # 2 avait décidé lui aussi de collaborer en fournissant toutes les infos sur Arnel, sur les membres du gang sur leur positions, leurs opérations prochaines et surtout sur leurs fournisseurs en armes, munitions et argent…

Il avait permis également l’arrestation d’un des médecins de l’équipe. Ce dernier a notamment lui aussi collaboré en fournissant des infos pertinentes à la PNH sur le chef Arnel qui à l’hôpital, était accompagné de sa concubine et de deux personnes sans doute les informatrices de la PNH. Il semblerait même que le président Jovenel n’a pas été informé par le directeur de la PNH pour éviter des fuites susceptibles de vendre la mèche. Des Cayes, Arnel a été transporté le 23 juillet par un hélicoptère de la Minujusth à Port-au Prince.

Selon le directeur Général de la PNH Michael Gédéon : « il n’y a pas eu de volonté délibérée de violer les droits de Anel Joseph.

Jovenel Moïse dans un tweet de triomphe et de victoire n’a-t-il pas déclaré « Je salue le travail acharné de la PNH qui a, entre autres, débouché sur le présumé chef de gang Arnel Joseph » sans avoir eu la décence de critiquer le comportement indécent de la PNH.

Pour toute réponse aux critiques, le directeur Général de la PNH Michael Gédéon : « il n’y a pas eu de volonté délibérée de violer les droits de Arnel Joseph. Même si la police considère que ce bandit a fait beaucoup de mal à la population et à la police elle-même. En terme de droits humains, la PNH déplore ce comportement d’autant que ses membres ont participé récemment à plusieurs séminaires pour apprendre à traiter les justiciables avec tout le respect dû à leurs conditions ».

 

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY