A quand la reprise des mobilisations ?

0
867
À en croire ces dirigeants de l’opposition traditionnelle, un rassemblement est prévu pour le 5 décembre à Gonaïves, puis le vendredi 6 décembre à Port-au-Prince.

Le dimanche 1er décembre dernier, certains membres de l’opposition contre le régime du PHTK en place dans une conférence pour la presse ont annoncé triomphalement la reprise de la mobilisation ; mais sans avoir l’amabilité, l’honnêteté politique d’expliquer ce qui s’était passé et qui de fait avait engendré un silence des cimetières dans les rues depuis la signature de l’accord de Marriott, le 10 novembre dernier sous l’ombrelle de la Passerelle.

Autour de la table de cette conférence de presse, il y avait les mêmes figures dont certaines sont très douteuses et n’inspirent aucune confiance au sein de la population vu leur histoire politique. Il s’agissait du sénateur Youri Latortue, ancien conseiller du premier président du parti PHTK Michel Martelly et ex-supporteur de Jovenel Moise, flanqué de Nenel Cassy, André Michel et autres.

Certains membres de l’opposition traditionnelle

On n’a pas vu les autorités de l’Entente politique nationale au cours en cette conférence. Cela signifie-t-il que l’entente soit déjà brisée et s’est déjà transformée en mésentente au sein de la soi-disant opposition à Jovenel Moise ?

À en croire ces dirigeants de l’opposition, un grand rassemblement est prévu pour le 5 décembre à Gonaïves dans le fief de Latortue « […] Nous informons que le 5 décembre, l’opposition, dans sa totalité, sera aux Gonaïves pour lancer un message clair. Nous y planterons nos tentes jusqu’au 3 janvier » a fait savoir le sénateur Lavalas  Nènel Cassy.

Pas de trêve pour la période des fêtes de fin d’année a déclaré pour sa part l’avocat André Michel « la population ne peut pas fêter la Noël, en raison de la situation politique et économique actuelle… »

« Le vendredi 6 décembre, de façon pacifique, dans l’ordre et la discipline, nous allons apporter un message à la délégation américaine qui entrera en Haïti. Les dirigeants accompagneront la population, y compris ceux qui ont des visas américains » a fait savoir Nènel Cassy.

Le sous-secrétaire d’État américain aux affaires politiques David Hale

Cassy faisait allusion a une visite prochaine d’une autre mission des Etats-Unis en Haïti qui sera dirigée par le numéro trois (3) du département d’État, le  sous-secrétaire d’État américain aux affaires politiques, David Hale toujours dans le même objectif de tenter de résoudre la crise haïtienne.

Qui vivra verra ! Jusques à quand le peuple haïtien acceptera-t-il d’être bafoué par des politiciens haïtiens sans colonne vertébrale qui ne vivent qu’à la merci de leur bienfaiteur, l’impérialisme américain ?

Quousque Nènèl ? Quousque Michel ? Quousque Passerelle ? Quousque Jovenel ?

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY