29 mars : le peuple n’a pas été dans les rues !

0
235
Les manifestants malgré leur petit nombre se sont fait remarquer avec leur pancarte très significative: « Abas le capitalisme, Vive le socialisme »

Depuis le 17 Octobre 2018 et cela à chaque date historique, l’opposition au régime au pouvoir lance une manifestation pour exiger entre autre le départ de Jovenel Moise, la réalisation du procès PetroCaribe et la tenue d’une conférence souveraine. Ainsi, le 29 mars dernier, jour rappelant le 32ème anniversaire de la Constitution de 1987, le rendez-vous avait été donné en vue d’organiser une grande manif à l’occasion de cette date visant à relancer l’opération « pays-lock »

Pour des raisons que les organisateurs qui ont coutume de convoquer les masses ne peuvent pas encore expliquer, le peuple n’a pas suivi leur mot d’ordre d’appel à manifester le 29 mars. Ce faux pas en un sens déshabille l’opposition qui n’a aucun lien organisationnel réel avec les masses, sauf de le convoquer sans tenir compte de leurs préoccupations.

Le drapeau Russe a été exhibé, aux cris de Vive Poutine A bas les américains !

En effet, cette manifestation a été endossée par le secteur de l’opposition dite populaire et démocratique, et également par la nouvelle formation Force Opposition progressiste. En  dépit des déclarations alarmantes des leaders de l’opposition comme celle-ci du secrétaire général de Pitit Desalin Jean Charles Moïse. « Nous allons obtenir une nouvelle indépendance du pays »  la grande marée humaine n’a pas bougé ce jour-là.

Me André Michel

Ainsi aux environs de onze heures du matin, une poignée de militants au Champ de mars a décidé de marcher quand bien même dans les rues de la Capitale pour une durée symbolique  ne dépassant pas deux heures de temps. Ces manifestants malgré leur petit nombre se sont fait remarquer. Outre leur slogan contre le pouvoir, ils en ont profité pour scander « Vive Poutine, à bas les Américains »…. « Nous voulons sortir de la domination américaine. Les États-Unis d’Amérique sont un mauvais partenaire pour Haïti »  « Abas le capitalisme, Vive le socialisme »

Un autre écart qui explique que les manifestants et les dirigeants de l’opposition ne sont pas sur la même longueur d’onde politique. Nous ne pouvons pas encore oublier combien tous les dirigeants de cette opposition avaient pris leur distance avec un citoyen haïtien qui avait mis le feu à un drapeau américain le 7 février dernier.

La question que se pose plus d’un : pourquoi le peuple n’est pas allé marcher en foule dans les rues le 29 mars à l’appel de l’opposition ? Pourquoi ? Messieurs les ‘‘braves’’, vous avez la parole !

Un des manifestants brûlant le drapeau étoilé au mois de Février dernier à Port-à- Prince

Juste après la manif dans une déclaration à la presse Me André Michel, de l’opposition du mouvement dit « démocratique et populaire » a injurié certains membres de l’opposition « Ces leaders prétendent qu’ils représentent la «véritable» opposition mais s’entretiennent avec le président Jovenel Moïse en catimini pour préparer leur campagne électorale de 2022 et soutirer de l’argent à Jovenel Moïse. Le peuple doit connaitre la vérité… Ils ne sont pas sincères. Ce sont des bloffeurs » a-t-il déclaré.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY