12 janvier 2010-12 janvier 2023: 13 ans de catastrophes continues!

1
699
Les deux dirigeants de la Commission Intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH), l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton et l’ancien Premier ministre haïtien Jean Max Bellerive.

Dans les prochaines 48 heures, ce sera le 12 janvier, jour anniversaire d’une catastrophe terrible qui avait frappé la terre et le peuple haïtiens. Et cela fait déjà 13 ans !

Clinton et Bellerive

Treize ans depuis qu’un tremblement de terre majeur d’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter a frappé Haïti à 16 heures 53 minutes et 10 secondes et ont transformé entre autres villes Port-au-Prince, Léogâne, Gressier et Jacmel en champs de ruines.

Les dégâts qu’il a causés outre le spectacle sinistre et effroyable de maisons détruites et endommagées, plus de 300 000 personnes ont été tuées et plusieurs centaines de milliers blessées sans oublier 1 500 000 personnes sinistrées, qui se sont retrouvées sans abri.

Le palais national d’Haïti

Treize ans plus tard, le pays ne s’est pas encore remis de cette catastrophe. Comme preuves, le palais national, le symbole de la nation n’a jamais été reconstruit, même constat pour la Cathédrale de Port-au-Prince. Cela signifie que 13 après, la reconstruction nationale que l’on avait promise n’a jamais eu lieu.

13 ans depuis qu’un tremblement de terre majeur d’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter a frappé Haïti à 16 heures 53 minutes et 10 secondes

Bien que des fonds aient été recueillis et qu’une commission a été fondée en cette circonstance, baptisée Commission Intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), que dirigeaient l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton et un Premier ministre haïtien Jean Max Bellerive.

Des milliers de croix noires ont été plantées à Titanyen au nord de Port-au-Prince où furent enterrés à la hâte des dizaines de milliers de corps broyés ou mutilés par le séisme.

13 après le séisme, le peuple continue à consommer sa misère avec une inflation sans bornes. Rien n’a vraiment changé et personne ne sait où est passé l’argent de la reconstruction et à qui de demander des comptes?

La Cathédrale de Port-au-Prince n’a pas été reconstruite

Ceux qui en ont profité jouissent de leurs détournements de fons en Haïti, en République dominicaine, aux États-Unis, dans les paradis fiscaux et le « peuple est dans les fers ».

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here