Wikileaks: La confrontation pour le salaire minimum aura contribué à la démission de Michèle Pierre-Louis

0
222
Michèle Pierre-Louis et Janet Sanderson.

La question du salaire minimum à 5 dollars par jour a été déterminante pour la démission du Premier ministre Michèle Pierre-Louis en novembre 2009, a appris Haïti Liberté des câbles tirés de WikiLeaks.

Dans une note confidentielle dans un câble daté du 12 juin 2009, l’ambassadrice Janet Sanderson rapportait que Pierre-Louis “me disait qu’elle a ‘sans contredit’ décidé de démissionner” bien que “n’ayant pas encore décidé de la date pour soumettre cette démission”.

Pierre-Louis démissionnait finalement le 11 novembre 2009

Outre être “de plus en plus frustrée et mise de côté par le président Préval”, Pierre-Louis “s’interrogeait fortement sur les motifs du président dans la gestion du débat sur le salaire minimum, faisant noter que ce dernier avait rejeté les suggestions venant de toutes les parties pour en venir à une décision et apporter une réponse en signant la loi ou en faisant état de ses préoccupations”, de faire voir Sanderson. “Elle croyait fermement que Préval utilisait cette question comme une manoeuvre préalable pour la sortir, même si en la matière elle a peu d’influence”.

Sanderson écrit que Pierre-Louis “avait décidé qu’elle ne resterait pas dans le décor pour ‘être un Jacques Édouard (Alexis),’” son prédécesseur, qui avait été renvoyé par le Sénat en avril 2008 face aux émeutes de la faim à l’échelle nationale.

Pierre-Louis démissionnait finalement le 11 novembre 2009, un an et deux mois après son installation le 5 septembre 2008.

(Traduit de l’anglais par Guy et Camilo Roumer)

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY