Une rareté de gaz se fait déjà sentir !

1
489
Comment se fait-il que, moins d’un mois après le déroulement de l'opération policière pour la reprise du Terminal de Varreux permettant la distribution de carburant en toute sécurité, une rareté se fait sentir ?

On se rappelle tous les tollés diplomatiques et médiatiques que le gouvernement de facto avait faits du Terminal de Varreux, centre de stockage où sont entreposés 70% des produits pétroliers du pays et qui a été inaccessible, puisqu’il a été barricadé par le groupe armé G9 pour protester contre la hausse illégale, criminelle, anti populaire des prix des carburants.

C’est le jeudi 3 novembre 2022, qu’une opération de l’unité spécial anti-gang (UTAG) de la PNH, à l’aide des nouveaux blindés et équipements achetés par le Gouvernement, a permis de reprendre le contrôle du terminal de Varreux, juste après de nombreux échanges de tirs lors de l’opération qui s’est soldée par plusieurs morts au sein de la zone misérable environnant le Terminal selon les déclarations du groupe G9.

« Les journées des 9, 10 et 11 novembre seront consacrées exclusivement à l’alimentation des différentes stations à essence », avait fait savoir le ministère haïtien du Commerce et de l’Industrie dans un communiqué. « Toutes les dispositions seront prises par les autorités compétentes pour accompagner les membres du secteur ainsi que les consommateurs en vue d’une distribution disciplinée de l’essence dans l’intérêt de toute la population à partir du samedi 12 novembre 2022 », avait-t-il ajouté.

Le Terminal Varreux, a informé que pour les journées des 5 et 6 décembre 2022, 146 camions-citernes ont été chargés au centre de stockage pétrolier

Comment se fait-il que, moins d’un mois après le déroulement de cette opération permettant la reprise des activités de distribution de carburant en toute sécurité, une rareté se fait sentir ?

En effet, déjà à Port-au-Prince et dans plusieurs autres villes du pays, les longues files d’attente et le marché noir sont de retour dans les stations de service de gaz. Cette irrégularité du service de livraison occasionne une grande perturbation de la circulation dans plusieurs artères de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Une foule immense de motos et de voitures recommence à faire la queue puisqu’il y a déjà un manque de carburants.

Le pire, c’est que les récipients jaunes dont la capacité est d’un gallon reparaissent tandis que les vendeurs d’essence dans les rues au prix fort refont surface. C’est l’’indisponibilité du carburant dans les stations qui encourage la poursuite de la vente sur le marché informel à travers les rues.

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie Ricardin Saint-Jean

Par ailleurs, pour alléger la panique qui règne déjà au sein de la population, le Terminal Varreux, a informé sur son Compte officiel de communications Twitter que « pour les journées des 5 et 6 décembre 2022, 146 camions-citernes ont été chargés au centre de stockage pétrolier de WINECO pour l’alimentation de la zone métropolitaine »

De toute façon malgré les déclarations du Terminal de Varreux, une grande inquiétude y règne déjà. Est-ce que cela présage, qu’une rareté de carburant à l’approche des fêtes de fin d’année serait à l’horizon?

Pour rassurer une fois de plus la population, le Ministère du Commerce et de l’Industrie par l’entremise du Ministre Ricardin Saint-Jean, lors d’une interview accordée à la RNH le 30 Novembre 2022 dernier, soutient que « les compagnies GO, DNC, TOTAL et CAPITAL, entre autres, disposent de carburant. La DINASA, ayant accusé un retard dans la réception de sa commande, doit être servie entre le 1er et le 3 décembre »

Il souligne également que « la rareté de carburant observée, notamment dans le grand Nord, est due aux pratiques de détournement des camions-citernes pour alimenter le marché informel », et que « le gouvernement travaille à résoudre définitivement le problème du carburant dans le pays » avait-il indiqué.

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here