Secousses sismiques en cascades : 2 morts !

0
791
Des maisons détruites. La protection civile haïtienne dénombre au moins deux morts, ce lundi, lors d'un séisme de magnitude 5,3 (sur l'échelle de Richter), qui a secoué le Sud-ouest d'Haïti.

La population haïtienne, qui ne s’est pas encore relevée du terrible tremblement de terre qui avait frappé particulièrement la population du Grand sud, le 14 août 2021 dernier, vient d’enregistrer pour la seule journée du lundi 24 janvier 2022, 41 secousses sismiques sur le territoire national, notamment dans les départements de l’’Ouest, des Nippes, de la Grand Anse, du Nord et dans le Sud Est.

Selon un premier bilan partiel de la Protection civile, plusieurs blessés légers ont été enregistrés, dont191 maisons détruites ainsi réparties : 93 à Anse-à-Veau et 98 à Petite-Rivière. Et 664 autres ont été endommagées à Anse-à-Veau, Fond-des-Nègres et Petite-Rivière.

Les agents de la Protection civile rapportent que le séisme de magnitude 5.3 a fait plus de dégâts dans le département des Nippes. Et de plus, deux personnes par la suite sont mortes : un homme non identifié à Fond-des-Nègres, victime du glissement d’un pan de sable dans une carrière à Pemerle ; et l’autre, Jésumène Arseille, lors de l’effondrement d’un mur dans la localité de Colico.

La Direction de la protection civile a fait état de 52 blessés à Anse-à-Veau et à Petite-Rivière.  En somme 834 familles sont déclarées sinistrées. Des écoliers se sont fait des fractures en laissant dans la panique les salles de Classe. « Les secousses ont provoqué l’interruption des cours. Les élèves sont traumatisés. 21 d’entre eux ont été admis à l’hôpital Sainte-Thérèse de Miragoâne, dont 7 inconscients, 3 en crise, 11 sous perfusion intraveineuse (sérum). L’hôpital Jules Fleury de l’Anse-à-Veau a accueilli plusieurs élèves choqués et traumatisés. Les enseignants leur ont parlé des chocs psychologiques post-séisme »

Selon la Protection civile, les victimes et les zones affectées par les séismes nécessitent une intervention rapide « elles ont besoin d’un toit et des kits d’hygiène, des kits alimentaires, des kits de construction ; les écoles : dans les salles de classes certains matériels pédagogiques ont été détruits comme règles, globe, rapporteur.  Il est impérieux de donner un appui psychosocial à la gent éducative. Et quant aux infrastructures, il serait important d’intervenir sur la route de Petite-Rivière. »

Le PM Ariel Henry pour sa part a déclaré « Je présente mes sympathies aux victimes du nouveau séisme qui a frappé les Nippes et causé deux morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels. Je leur exprime la solidarité de mon gouvernement, tout en leur renouvelant notre plein soutien. »

De son coté, l’Alliance pour la Gestion des Risques et la Continuité des Activités (AGERCA) a réitéré ces conseils :

Pa panike, rete tèt frèt, jis respekte konsiy yo :

Pa pran asansè ak eskalye lè sekous la ap pase

Tann sekous la fin pase, epi desann nan eskalye sèlman

Abrite w anba yon mèb ki solid si w pap gentan soti

Pa rete anba gwo miray ak fil elektrik

Pataje konsiy yo

Traduction

Pas de panique, restez cool, suivez simplement les instructions :

Ne pas prendre les ascenseurs et les escaliers lorsque le choc passe

Attendez la fin des secousses, et puis descendez uniquement les escaliers

Abritez-vous sous des meubles solides si vous n’êtes pas déjà sorti

Ne restez pas sous les murs et les câbles électriques.

Partagez les conseils !

Par ailleurs, le mardi 25 janvier 2022, une nouvelle secousse de magnitude 4.5 a été ressentie dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et ses environs, vers 13:50 heures locales (18:50 gmt). Selon l’ingénieur-géologue Claude Prépetit, directeur général du Bureau des Mines et de l’Énergie, l’épicentre a été localisé à 18 km à Léogâne, justement là où avait été identifié l’épicentre du tremblement de terre dévastateur du mardi 12 janvier 2010. Selon lui, ces séismes qui ont paniqué ces principales villes du pays,  Port-au-Prince, Port-de-Paix, Cap-Haitien, Gonaïves, Les Cayes, Jérémie, Miragoane, Anse-à-Veau, Fonds-des-Nègres, Carrefour, Pétion-Ville, etc… du lundi 24 au mardi 25 janvier 2022, sont le fait de répliques liées au séisme du 14 août 2021 dans le grand Sud.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here