Seconde marche des policiers

0
242
Le dimanche 17 novembre 2019, les policiers ont à nouveau gagné les rues pour demander de leur patron comme tout employé des meilleures conditions de travail, un salaire décent et la possibilité de se syndiquer.

Le dimanche 17 novembre 2019, aux environs de 10h20 au Champ de Mars, les policiers ont à nouveau gagné les rues non pas pour demander  la démission du président Jovenel Moise mais pour revendiquer de leur patron comme tout employé  des meilleures conditions de travail, un salaire décent et la possibilité de se syndiquer, un droit qui revient à tout salarié.

Ils ont fait le long parcours pour atteindre le Quartier Général de la Police à Pétion-ville

Ils ont fait le long parcours pour atteindre le Quartier Général de la Police à Pétion-ville en passant par Lalue non pas Delmas itinéraire des grandes manifestations populaires.

Manifestation des policiers

Ils ont délivré leur message de doléances sans aucune violence mais tout en exigeant de  Meilleure couverture d’assurance, 50 mille gourdes comme salaire de base, augmentation de la carte de débit, et de matériels adéquats de travail

Manifestation des policiers

Les policiers cantonnés au Cap-Haitien ont également manifesté en ce 17 novembre. Dans la soirée au Cap-Haitien, les locaux logeant les bureaux de l’ONI, du BED et du BEC ont été totalement détruits par les flammes.

Par ailleurs le lendemain 18 novembre marquant le 216e anniversaire de la bataille historique de Vertières, il n’y a pas eu une foule immense dans les rues  comme l’espéraient certaines organisations.

Manifestation des policiers

Mais les policiers manifestant à Port-au-Prince ont quand bien même marché dans plusieurs quartiers. Partis du Carrefour de l’aéroport, ils se sont rendus  à Pétion-Ville en passant par Delmas.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY