Seconde arrestation illégale de Marcelin Myrthil !

0
139
Le dimanche 7 juillet 2024 à Delmas 43, la police a séquestré le militant politique Marcelin Myrthil sous prétexte qu’il était en cavale.

C’était sous le règne de l’authentique criminel Premier ministre Ariel Henry, que le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince d’alors Edler Guillaume avait lancé un mandat d’arrêt contre le militant politique Myrthil Marcelin alias « Nèg Arab la », l’accusant de crime contre la sureté de l’état parce qu’il dénonçait le régime de facto du Premier ministre Ariel Henry et des groupes armés qui terrorisaient la population via l’entreprise du kidnapping.

Son combat a été manifesté en délivrant des machettes dans les quartiers populaires comme armes de défense de sorte que les masses s’organisent en brigades de vigilance. Il a été arrêté alors qu’il rendait une visite de courtoisie dans la ville des Cayes pour apporter sa solidarité à une famille victime d’une violence policière, au cours de laquelle un jeune garçon avait reçu chez lui une balle mortelle. Des hommes armés du Délégué Départemental du Sud, Ketnor Estinvil de la commune des Cayes, avaient procédé à son arrestation dans la matinée du lundi 12 février 2024 sur ordre du Commissaire du Gouvernement des Cayes, Me Ronald Richemond.

Cette arrestation a été vite rejetée par la population qui s’est mobilisée et a déclaré au Commissaire Guillaume « vous verrez entre la peau du poivron et le noyau, laquelle est la plus piquante. Nous exigeons la libération rapide du militant Myrthil alias Arab, la police n’est efficace que lorsqu’elle persécute les opposants au régime criminel d’Ariel ».  Et même son avocat d’alors Maître Arnel Rémy avait dénoncé : «  d’illégale l’arrestation du militant politique Myrthil Marcelin, alias Arab, mis en détention à la prison civile des Cayes ».

Première arrestation illégale du militant politique Myrthil Marcelin alias Arab dans la matinée du lundi 12 février 2024

En effet l’opposant farouche  au régime PHTK version 3 a été jeté dans les prisons civiles des Cayes, et le chef du parquet de cette juridiction l’avait transféré à Port-au-Prince au Pénitencier National quelques jours après

De quoi « Nèg Arab la » a-t-il été accusé pour être emprisonné au Pénitencier ? Du seul fait qu’il dénonçait dans tous les medias et réseaux sociaux le régime d’Ariel Henry ! Myrthil avait pris le soin de voyager dans plusieurs provinces du pays pour montrer que  les réalisations de Jovenel Moïse sont abandonnées par le pouvoir actuel. Son action a renforcé la conviction de la population que le régime du Premier ministre Ariel Henry était foncièrement antinational dans la mesure où il a fait l’obscurité  sur tout ce que le président assassiné avait entrepris. Par exemple le barrage de Marion est délaissé, la centrale électrique de Carrefour est jetée aux oubliettes.  Seul le projet d’irrigation du Canal de la rivière massacre qui a été finalisé parce que le peuple l’avait récupéré malgré les menaces et le boycott du gouvernement d’Ariel Henry.

Myrthil Marcelin délivrant des machettes dans les quartiers populaires comme armes de défense des masses contre les kidnappeurs

On se souvient que suite au renversement d’Ariel Henry le 29 février 2024,  la prison du Pénitencier a été vidée de ses prisonniers dans la nuit du samedi 2 mars 2024 dont la majorité a été illégalement emprisonnée sinon pour une simple altercation ou un vol d’un objet sans valeur ou sans importance. Pourtant, les pilleurs de l’Etat, les grands voleurs n’ont jamais été arrêtés,  les gangs qui kidnappent et terrorisent la population ne s’inquiètent jamais

Comme beaucoup d’autres ce jour-làMarcelin a été sorti de la prison, d’ailleurs il a été arrêté illégalement et n’a jamais été condamné de rien puisque c’était une arrestation politique, il a été tout bonnement qu’un prisonnier politique du Premier ministre Ariel Henry.

Myrthil Marcelin visitant le barrage de Marion

C’est ce militant là que la police nationale sur ordre du nouveau chef de la police Rameau Normil a choisi de persécuter. Ainsi,  le dimanche 7 juillet 2024 à Delmas 43, la police l’a séquestré sous prétexte qu’il était en cavale. Mais de quoi a-t-il été coupable ? Pourquoi cette police s’adonne à réprimer les innocents, et ne peut rien faire contre les groupes armés ?

Alors que les groupes armés qui ont facilité les prisonniers à s’évader vivent ensemble tranquillement, certains prisonniers ont même été éliminés par la police. Quelle faiblesse ! Quelle preuve de lâcheté de cette force policière domptée contre les masses populaires ?

Pas de différence entre le directeur général ad intérim de la Police nationale d’Haïti Normil Rameau et son prédécesseur Frantz Elbé

La cause de la seconde arrestation Marcelin Myrthil, alias « Nèg Arab la »  est justement et nettement aussi illégale que la première. Cette arrestation prouve que le régime répressif criminel existe encore même sans Ariel Henry.

Le directeur général ad intérim de la Police nationale d’Haïti (PNH), Normil Rameau,  lui aussi veut montrer qu’il n’y a pas de différence entre son prédécesseur Frantz Elbé et lui dans la mesure qu’ils sont au service du même pouvoir criminel.

Autrement, peut-on dire qu’Ariel Henry et Garry Conille mènent le  même combat contre les militants politiques !

HTML tutorial

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here